L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière



 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lukas , Is the come back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lukas Lewis

avatar

▬ Messages : 151
▬ Age : 23


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude:
▬ Phrase du jour :

MessageMer 4 Juin - 0:26


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lukas Lewis

«Peu importe comment tu le planifies, ce qui compte , c'est ta manière de l'envisager. Sans même t'en rendre compte, parfois dans la vie , tu t'accroches à un espoir , à une idée fixe . Tu penses tout avoir mais au final, rien n'est acquis et tout cela n'est que du vent. La vie est faite de chemin et parfois, il t'arrive de prendre de mauvais chemin. »

Je m'étais toujours demandé ce qui pouvait avoir de pire que de vivre sa propre mort. Qu'est-ce qu'il pouvait avoir de pire que de voir ses proches anéantis par cette nouvelle. eh bien, j'avais la réponse, c'était de leur faire croire à ma propre mort. Je n'étais pas tellement fier de ma décision, mais elle fut la plus importante de ma vie et la moins égoïste de tous. J'avais survécu à une crise cardiaque et pourtant, je ne me considérais pas comme libre. Vous me diriez , «mais pourquoi cela? Pourquoi vouloir vivre loin de sa famille? Vous ne les aimiez pas?». Je vous aurai répondu sans la moindre hésitation « Si justement , je pense même trop les aimées. Mes raisons sont purement affectives. Vous connaissez l'amour paternel? Et Bien voilà la raison de ce choix. Je devais me concentrer sur mes fils et rien d'autre. Je devais disparaître de la circulation pour leur survie. Cependant, ma fausse mort ne fut que le chaos de leur vie». Oui , j'aurais répondu cela. Parfois pour rompe un vide, il fallait savoir faire des sacrifices et agir égoïstement. Je m'étais promis de les chercher si je survivais et ce fut le cas. Dieu , m'avais permis de vivre pour cette raison et rien d'autre.

FlASH BACK ⱷ A L'hôpital de Beuno Aire «Un miracle de Dieu ou une simple erreur médicale »

Je voyais mon corps dépérir et Alexandra s'accrochait à mon bras. Souriant, je m'imaginais une fin heureuse, une fin que tout individu rêverait , je voulais vivre un comte de fée ,juste pour une fois. J'était submergé d'émotion plus ou moins intense telle que la tristesse, la colère, la peur , la douleur , la reconnaissance et la joie. La situation en devenait presque burlesque. Re-ouvrant les yeux, je les posai sur ma petite sœur adorée et lui attrapa la main hésitante. À ce moment précis , le regard de ma chère sœur avait changé. Il était plus triste, mais agréablement plus doux. Elle comprenait petit à petit que mon heure allait venir et je le comprenais aussi. Mon corps était en train de me lâcher et je souffrais à petit feu. Mes derniers jours étaient atroce pour moi . C'était triste à dire , mais à mes yeux, j'étais déjà mort depuis un long moment, depuis le jour où mon père s'était tiré une balle dans la tête, juste sous mes yeux. À ce moment-là, ma vie avait basculé dans l'obscurité et mon corps ne l'avait pas supporté dans les deux sens du terme d'ailleurs.. Quand j'aperçois les larmes sur les joues de ma petite soeur , une seule envie me venais , les faire disparaître, mais j'en étais incapable. Je sentais mon corps se paralyser, tout cela commença par mes orteils , qui montèrent tout le long de mes jambes, pour enfin venir jusqu'au bout de mes doigts telle une fourmilière se propageant sur tout mon corps. Je murmurai doucement « cela y est.. » puis j'ajoutai « Je t'...». JE n'avaient pas eu le temps de finir ma phrase.

À yeux de la loi , comme de tous, j'étais considéré comme mort, sauf qu'un miracle se produisait. Malgré l'acharnement des médecins, mon corps n'était pas repartie, cependant, alors que je me retrouvais à la morgue, mon cœur était repartie. Miracle? Certainement. Soudain, je me réveillai sans comprendre ce qui se passait et surtout où j'étais. Reprenant ma respiration, je me levai doucement et compris aussitôt . J'étais mort ou du moins, je devais l'être. * Comment est-ce possible? Suis-je dans un mauvais rêve?* . Alors , je me levai de la table et vacabomda dans les sous sol de l'hôpital jusqu'à que je tombe nez à nez avec un médecin. « Excusez-moi ! S'il vous plaît ! J'aurais besoin de réponse ! Excusez-moi ! ». Le médecin était devenu aussi pâle qu'un comprimé d'aspirine. Alors sans perdre une seconde, j'ajoutais à nouveau « Non n'aillez pas peur. Je suis tout aussi choqué que vous.. Je...je ne comprends pas..suis-je mort? suis-je au paradis? Si c'est le cas, je l'imaginais franchement pas comme cela.» Avais-je di en riant doucement. « Non , vous n'êtes pas au paradis» « Heu , d'accord. Je suis en enfer alors? » « Non plus». Je fronça doucement les sourcils , m'avança vers ce dernier « Où suis-je? ou plutôt qui suis-je?» « Oh ! dieu ! C'esT un miracle! Vous n'êtes pas mort ! Vous...Vite ne perdons pas de temps, allons prévenir vos proches. Mon dieu, Dieu existe vraiment, c'est un miracle. Vous vous rendez compte? Vous avez vaincu la mort? Vous..vite..» avait-il dit en me durant vers l'ascenseur. Cependant, j'arrêtai son élan en essayant de me tirer dans l'autre sens « Non ! Ne Faite rien ! S'Il vous plaît. Ne prévenaient pas mes proches. Ils ont déjà du mal à encaisser ma mort , s'il vous plaît. Ne dites rien . Laisse-moi pour moi ! Je prendrais un autre prénom, je me ferais discret . Non , je quitterais la ville , mais s'il vous plait , ne dites rien » avais-je di les larmes aux yeux. Cela n'était pas une plaisanterie, j'avais mes raisons. Surpris par mes paroles, le médecin me demanda « Pourquoi ?» « Avez-vous des enfants?»« Oui deux petites filles "Vous les aimez?» « Oui...mais je ne comprends pas » « Vos proches vous vont souffrir , vous détruisez involontairement?» « Je ne vous suis plus..»« Ce sont mes deux raisons Monsieur . Je dois retrouver mes deux fils...je dois les récupérer, je dois faire quelque chose. » « C'est incroyablement admirable.. mais pourquoi faire souffrir vos proches?» « Je les protègent de moi et je me protège par la même occasion. Ils m'ont détruit involontairement et la seule chose qui peut me guérir complètement sont l'amour de mes enfants. S'il vous plaît, je vous demande un service de père en père » « D'accord... Je ne dirais rien , je vous classerais comme mort. Monsieur Lukas Lewis, vous êtes officiellement mort . Bonne continuation et j'espère que vous mettrez la main sur vos fils. À attendre vos proches, vous méritez une belle vie. » ...



made by LUMOS MAXIMA
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
 

Lukas , Is the come back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière :: En route pour l'aventure ! :: Au secours, j'ai besoin d'une vie sociale :: On évolue tous ...-
Sauter vers: