L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière



 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BELINDA&JENNYLINE&SOLENE&LUKAS ϟ « Nous sommes une famille de bras cassés »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante
avatar

▬ Messages : 362
▬ Age : 23
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageMer 31 Juil - 21:50

... ... ...
Belinda, JennyLine, Solène et Lukas




∞ Nous sommes visiblement une famille de bras cassés.
Belinda OlsenLewis est la troisième de la famille. Avant elle, il y a Lukas et Charles, après elle, il y a Solène, qui a une minute de moins qu'elle, puis JennyLine et enfin Alexandra. Les Lewis, voila une famille qui sait faire parler d'elle à Buenos aires. Entre les conneries des jeunes femmes, et la sagesse des garçons, tout le monde connait au moins un des membre de cette famille qui arriva en ville il y a maintenant 6 ans. Chez les Lewis, la famille, c'est sacrée. Noël se passe en famille, on passe au moins une semaine au ski en famille et en été, on se prend au minimum une semaine pour voir tout les membres de ce clan des plus souder. Chacun des membres à son caractère bien à soit. Les deux plus forts tempéraments sont Belinda et JennyLine. Capricieuse et capable de hausser le ton quand les choses ne vont pas comme elles le veulent, elles sont au coeur de multiple clash avec d'autres personnes. Solène est plus dans l'ironie au niveau des conflits. En tout cas, un bon conseil, mettez vous une seule Lewis à dos, parce que déjà une à géré, c'est compliquer, mais quand en plus, une autre vient aider la chaire de sa chaire, vous êtes probablement foutu.

Passons, Belinda OlsenLewis avait des troubles du sommeil, rien de bien nouveau pour le moment. Dormir la faisait paniquer, elle cauchemardait, se réveillait tout le temps, c'était presque une épreuve pour elle de fermer les yeux et de se dire qu'elle allait probablement encore passé une mauvaise nuit. Elle ne dormait donc pas, forçant son organisme à rester éveillé, elle travaillait la nuit, sortait, voyait des gens ou bien regardait la télévision pour occuper ses nuits. Théo n'était pas là pour dormir avec elle, elle ne voulait pas embêter Lukas, ou Charles, elle aurait bien demandé à Maxence Miller, mais il était fâché contre elle. Elle restait donc éveillé, puisqu'elle savait que seule, elle ne se sentirait pas en sécurité et qu'elle passerait une mauvaise nuit.

Voila deux jours qu'elle n'avait pas dormi, elle luttait pour rester éveiller et venait tout juste de quitter le bureau donc elle avait la direction le temps que son père se blanchisse pour une affaire escroquerie. Elle est montée en voiture, claqua la portière et s'attacha. Ce soir, il y avait un important gala, elle devait y être présente et s'était changer dans les toilettes du bureau, enfilant une robe de soirée. Elle devait rejoindre un ami à elle, Alexandre Smith, photographe, qui lui avait proposé d'y aller en ami, en tout bien tout honneur. Ils devaient se retrouver à la plage. Belinda démarra sa voiture, oubliant de s'attacher, musique à fond, elle commença à conduire, somnolant légèrement, c'est presque arrivé au parking, à une allure très réduite, qu'elle a finit par s'endormir, fonçant droit dans un poteau d'éclairage. Partant en avant à cause du choc, elle s'est tapé la tête contre le volant et s'est fait mal aux cotes. Alexandre est arrivé en panique alors que Belinda venait brusquement de se réveiller, il a ouvert sa portière, lui demandant si ça allait. Mademoiselle OlsenLewis a répondu que ça allait, bien qu'elle soit légèrement sonner, qu'elle ait mal à une côte et qu'elle saignait à l'arcade sourcilière. Alex l'a doucement fait descendre de la voiture, et a garer la voiture sur le parking, près de la sienne, pour ne pas qu'elle gène, avant de la faire monter dans la sienne et de la conduire aux urgences.

20 heure 30, en vue de l'attente qu'elle allait devoir subir, Belinda a poussé un soupire, allant à l'accueil donner son nom, son prénom, dire ce qui lui arrivait. Alexandre avait du partir, il devait absolument être présent au gala malheureusement, mais il avait prit le temps d'embrasser le front de son amie avant de repartir. La jeune femme s'est donc retrouvé seule, dans la salle d'attente des urgences, avec un mal de crâne épouvantable, un coton sur le front pour empêcher sa plait de saigner trop. Elle a envoyé un texte à Alexandre pour le remercier de l'avoir conduit aux urgences. Et a regarder une mère, à qui le mioche ne faisait que de pleurer

BELINDA ; « Vous voulez pas dire à votre gamin d'aller pigner ailleurs ? [...] Il souffre ? [...] Et bien moi aussi madame. Dites lui de souffrir en silence, comme tout le monde. »

La jeune femme était forte désagréable, entre la fatigue, le stresse et la douleur que le mini accident lui avait provoquer, elle sentait qu'elle allait bientôt être à bout de nerfs, elle a donc fait une chose totalement logique pour elle : elle s'est levée et est sortie dehors pour prendre l'aire. Adosser au mur toute proche de l'entrée des urgences, dégouter car sa robe de soirée était taché de sang, et a allumé une cigarette en soupirant.

© .JENAA



❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 


Dernière édition par Belen Olsen-L. le Jeu 1 Aoû - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Jennyline Lewis-Velazco

avatar

▬ Messages : 143
▬ Age : 24
▬ Humeur : Heureuse.


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude:
▬ Phrase du jour : L'amour fait vivre , la haine nous fait survivre

MessageJeu 1 Aoû - 5:04



LUKAS&BELINA&
SOLENE&JENNYLINE




Aujourd'hui Jennyline se trouvait seule chez elle en compagnie de son fils adoré Mattéo. Ce petit garçon était la fierté de la jeune femme. Elle l'aimait énormément et grâce à son arrivé Jennyline avait appris à grandir, à être mature dans sa tête chose qu'elle aurait du apprendre depuis de nombreuses années déjà mais tant pis ! Vaux mieux tard que jamais non? Ne sachant pas trop quoi faire de leur journée Jennyline proposa au petit garçon d'aller à la piscine manière de se détendre et d'oublier cette horrible chaleur qui planait dans sur Buenos Aires.  Jennyline porta son fils jusqu'à la piscine positionné sur le toit de l'immeuble.  Mattéo était très heureux à l'idée de passer un peu de temps avec sa maman. Il attrapa Jennyline par le bras pour qu'elle ailles avec lui dans l'eau.
Jennyline joua donc en compagnie de son fils avant de décider de sortir de l'eau. Elle le surveilla longuement avant de tomber d'un seul coup de sommeil.  Et oui la petite Lewis-Velazco avait surement trop enchainée les fêtes ce qui explique sa fatigue soudaine mais Jennyline aurait dû savoir que laisser un enfant sans surveillance était très dangereux.  Elle se réveilla quelques minutes en sursaute et remarqua son fils au fond de l'eau, immobile. Jennyline crut d'abord à une petite blague de sa part mais voyant aucune réaction et aucune bulle de respiration remonter à la surface elle comprit que quelques choses n'allait pas et c'est sans aucune hésitation qu'elle plongea dans l'eau pour récupérer son fils. Elle le secoua doucement et dit

JENNYLINE ; Matty ! Matty réveille-toi.

Mattéo ne réagit à aucunes des paroles de Jennyline. Paniquée elle ne pu s'empêche de pleurer et ne connaissant rien au premier secours elle partie à toute vitesse en maillot de bain, pied nues et surtout tremper jusqu'au garage de Ringo et prit la première voiture qui lui tomba sur la main et fonça à toute vitesse aux urgences.  Jennyline se gara et sortie du véhicule tenant son fils inconscient dans ses bras et accoura jusqu'à l'entrée des urgences.  

JENNYLINE ; C'est mon fils.. Il ne respire plus... Il..... il est tombé à l'eau.. et il ne respire plus.. aidez-le s'il vous plais.

dit-elle en totale panique. L'infirmière appela de l'aide et installa le petit afin de s'en occuper et demanda à Jennyline d'attendre en salle d'attente. Jennyline toucha ses cheveux mouiller à cause du stresse avant d'aller savoir et de surpporter tout les regards sur elle. Une fille en maillot au urgence n'était pas très commun.  Jenny était trop dans les vapes pour remarque la présence de sa cousine.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Solène Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante
avatar

▬ Messages : 352
▬ Age : 23
▬ Mot du jour : Fumer tue; Après l'alcool ce sont les profs qui vont nous saoulé; (oui, plus d'un mot)
▬ Humeur : Il est déjà tard, et puis qu'est ce que ça aurait changer ? Tu te retrouve toujours dans le noir quand tu éteins la lumière .


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: Facultée 5ème année, Spé Gestion d'entreprise. Option : Maths, Sport (Danse), Français.
▬ Phrase du jour : Vivre d'amour d'Evian et de Malboro Light et croire que ça suffit.

MessageJeu 1 Aoû - 5:33

La famille Lewis
« Toutes les familles heureuses se ressemblent, chaque famille malheureuse est malheureuse à sa façon. »  



Les Lewis sont sans aucuns doutes la famille la plus connue de Buenos Aires, entre les histoires entre eux, les hommes qui sont sages et les filles qui ne ratent pas une occasion de se faire remarqué. Malgré leurs éducations, opinions et caractères totalement divergeant, ils avaient ce que peu de familles avaient. Ils avaient la foie en leur famille et étaient soudés les uns aux autres. Jamais aucun d'entre eux ne tournerait le dos aux autres. Ce n'est pas Solène qui dira le contraire. La jeune femme avait été séparé de sa famille pendant plus de 10 ans, mais elle avait décidé de se considérer comme étant de la même famille. Une chose était sure, les Lewis ne passaient pas inaperçus dans la ville, entre coups de gueule, complots ou commérages, les articles de potintrice parlent tous d'au moins 1 Lewis, ceci est une preuve formelle de leur importance.

Solène était chez elle au téléphone avec sa mère a bavarder en fumant une cigarette alors qu'elle venait d'aller déposer Chloé chez son père. Ne cachant rien ou presque à sa mère Solène lui racontait toutes ces histoires. Esther était quelqu'un d'omniprésent dans sa vie qui lui disait sans cesse comment faire. Elle n'était pas toujours de bon conseil mais Solène savait que sa mère faisait toujours de son mieux. Elle se sentait chanceuse d'avoir Esther même si Esther n'était pas toujours honnête avec elle. Sa petite soeur, Yumi Sparks qui est la fille biologique d'Esther qui a 5 ans de moins était venue tenir compagnie a Solène. Les deux filles ne s'entendaient pas plus que ça, Yumi trouvait que Solène avait trop de famille et était comme Esther, a préféré qu'elle coupe les ponts avec toutes les autres familles qu'elle. Solène omit des détails aux deux femmes en racontant dans le téléphone a l'une et en face a l'autre. Elle ne parlait pas de ses problèmes avec Jenny ou du soucis de santé de Lukas sachant que pour ses autres familles les deux femmes étaient carrées et ça avait tendance a agacer Solène.

Elle leur racontait l'addiction, le sevrage, les soucis qu'elle rencontrait dans sa lutte contre l'alcool expliquant à sa mère qu'elle prenait des médicaments qui la rendait malade si elle craquait et buvait. De plus elle leur expliquait ce que ça faisait mentalement comment ça lui prenait toute son énergie, toutes ses pensées et a quel point c'était compliqué parfois. Malgré toutes ces déclarations avant de raccrocher Esther dit a Solène qu'elle était fière d'elle.

Solène se demandait comment elle et sa "petite soeur" allaient pouvoir occupé leur soirée quand Yumi demanda a Solène de faire une prestation de pôle danse, de lui apprendre a monter sur une bar et les figures qu'on peut faire. Après plus d'une demi heure de négociation pendant le repas Solène finissait par céder.

Bien qu'elle ne soit pas en forme, ce n'était pas la première fois que Solène grimpait dans cet état sur une barre loin de là. Elle montrait a Yumi comment monter sur la barre puis lui faisait faire. Lors des figures plus compliquées Solène s'élança, elle pensait tenir assez de temps pour tous faire et commença des figures en commentant des astuces pour avoir moins mal ou mieux se tenir.
Il fallut un instant a la jolie brune pour avoir un vertige alors qu'elle était la tête a l'envers fixant le sol. Ayant déjà eu ce type de chute de façon non intentionnelle Solène fit basculé le poids de son corps et atterri par terre sur le dos de façon assez violente.  Sa respiration fut couper quelques instants alors qu'elle était dans les vapes elle reprenait tant bien que mal sa respiration mais elle sentait que cette fois ci elle ne pourrait pas se relever. Elle regardait Yumi en ne voulant pas la paniquer « Yumi prend mon téléphone je rigole pas et appelle les pompiers. » elle foudroya Yumi qui riait et hurla « Ou appelle maman il faut que j'aille aux urgence. Je te promets que si tu rigoles dès que je suis debout je t'en mets une Yumi ! » Yumi finit par appeler Esther alors que Solène se tordait de douleur. Esther finit par arriver pour conduire Solène a l'hopital. Elle essaya de la lever tant bien que mal tandis que Solène hurlait de douleur, la jeune femme n'était pas vraiment douillette d'habitude et ça inquiétait sa mère qui finit par appeler les pompiers n'ayant pas le choix.

Un gros camions rouge vint se garer devant chez elle et la chercher avec une brancard. Son père et voisin Benjamin Olsen sorti dehors la voyant il allait vers elle pour lui demander ce qu'il se passait. Solène répondait qu'elle était juste tombée suite a un vertige tandis qu'Esther et Benjamin commençaient a se prendre le choux. Après une manipulation des pompiers Solène attérit en fauteuil roulant. Esther ne pouvait pas venir et Yumi non plus, c'était tant mieux elle aurait la paix. L'un des pompiers l'emmena a l'accueil des urgences, sur son téléphone Solène elle arriva a l'accueil pour donner son nom prénom age et pourquoi elle était là qu'on lui dit d'attendre. Quelqu'un l'installa près des autres sieges alors qu'elle était morte de honte dans son fauteuil. Elle regardait en face d'elle et vit Belen et Jenny, elle dit scotché « Josiane, Jenny, vous faites quoi ici ? » Solène essayait d'avancer son fauteuil mais ses efforts furent vain.

fiche par century sex.





Solène Olsen Lewis
La peur est une maladie, elle te détruira si tu ne la soignes pas. ♥ « Tu as traversé beaucoup d'épreuves. Je pense que c'est difficile pour toi d'admettre que tu as besoin de plus d'aides que la plupart des gens. Tu penses que d'une certaine manière, cela te diminue. Ce n'est pas le cas. » ▬ Psy ▬ OTH



Parfois tu gagne parfois tu apprends.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lukas Lewis

avatar

▬ Messages : 151
▬ Age : 24


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude:
▬ Phrase du jour :

MessageJeu 1 Aoû - 22:48


Je perds totalement le contrôles de ma vie..
Jenny , Belen , Solène & Lukas.

 




Trois heure avant le drame

Les résultats des médecins ne cesse de raisonné dans la tête de Lukas. Apprendre à juste vingt deux ans que sa vie va s'arrêter , en fait réflechir plus d'un.  Lu a l'intime conviction d'être passé à coté de sa vie , de sa vie adolescent. Grandir avant l'âge est bien aux yeux des adultes , mais pas à ses yeux. Seul dans la maison, Lukas se sent désarmée, fatigué et faible. Il a juste envie de pleurer, pleurer comme un enfant et crier " Je ne veux pas mourir! Pourquoi moi? Je n'ai rien fais pour cela , j'ai toujours été loyale , correcte et surtout droit". Lu  ne se voit pas abandonné ses proches, surtout pas maintenant. Il sait fort bien que ses cousines ne survivrais pas , notamment , JennyLine Lewis . A ses yeux, c'est clairement la plus fragile , la plus déséquilibrer mentalement. Lukas brouille tout simplement du noir , il est hors de question pour Lu' de prendre quelconque médicament . La pire douleur doit être vécu et non irréelle . Le corps de Lulu est totalement en feu, du moins psychologiquement  , mourir serait pour lui un soulagement, à l'heure présent. Soudain, ce dernier reçois un appel d'une amie de Alexandra " Oui?" . Complètement paniqué et désarmée par la situation, Lu eut la force de se lever et de partir aussitôt vers le lieu.

L'heure est arrivée et Lukas ne sait que faire.


Lukas se précipite vers la foule , espérant que ce ne soit pas sa soeur au milieu du tas. " ALEXANDRA ?" . Essayant de pousser tant bien que mal les personnes se trouvant sur son pasage , lu' apperçois de loins le bras de sa soeur. Il le reconnu notemment grâce à son bracelet.  Il ne sait d'où , mais il trouve la force de pousser une dizaine de personnes , quasiment en larme, il se jete à terre " Alex! Bordel! Mais poussez-vous! Éloignez-vous tous!" . Le jeune homme fait de grand geste pour eloignez la foule . " Il lui faut de l'air, de espace." Furieux par le comportement de ses adolescent , que Lukas ne peut s'empêcher de jouer le père " Mais vous êtes complètement taré! Vous n'etes que des enfants, qu'est-ce qu'il vous ait passé par la tête ? Bravo! J'espère que ça vous servira de leçon" . Lukas s'approche de sa soeur et comprend aussitôt ce qu'il se passe. Alexandra a tout simplement fait un coma éthylique. Lukas appel les urgence. En quelques minutes, les urgences sont arrivée et embarque la demoiselle , en compagnie de son frère. Ils arrivent aux urgence. Lu suit tout simplement . Des minutes passent et la situation ne change point. Ayant marre d'attendre, Lu décide de retourner dans la salle d'attente, où il tombe nez à nez avec ses cousines " Qu'est-ce que vous faites là?" A-t-il ajouté d'une voix calme et faible. Lu a vraiment mauvaise mine et n'hésite pas à s'aider du mur pour marcher.

Revenir en haut Aller en bas
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante
avatar

▬ Messages : 362
▬ Age : 23
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageJeu 1 Aoû - 23:23

... ... ...
Belinda, JennyLine, Solène et Lukas




∞ Nous sommes visiblement une famille de bras cassés.
Belinda OlsenLewis était tout simplement de très mauvaise humeur : elle était fatigué, elle avait un mal de crâne horrible à cause du choc, et tout le stresse de ses derniers mois n'arrangeaient évidemment absolument rien. Elle était assise sur son siege miteux dans la salle d'attente des urgence, un coton sur le tête, qu'elle tenait d'une main pour ne pas saigner d'avantage, elle aurait aimé avoir l'occasion de dormir un peu, mais un mioche à coté d'elle ne faisait que de pleurer parce qu'il s'était probablement fouler le poignet. Belinda, excédée et avec un mal de crâne multiplier à cause des cris s'est tournée vers la mère de l'enfant et l'a tout bonnement engueulé. Pourquoi les enfants ne peuvent pas souffrir en silence ? Franchement ! Ce gosse dérangeait tout la salle d'attente, et les autres n'osaient rien dire. Une femme l'a regardé choqué par son attitude et a reprit

BELINDA ; « Oooh ne tirez pas une tête choquer vous là bas, je vous ai vu parler à votre mari et montrez le gosse du doigt, vous en pensez pas moins ! »

Sur ces paroles, elle s'est levée, titubant légèrement, encore un peu sonner, elle sentait qu'il fallait qu'elle sorte avant de devenir dingue. Elle a marché jusqu'à dehors et s'est allumée une cigarette. C'était une sale journée, et la salle d'attente était remplit de gens complètement tarer. Elle avait froid malgré la chaleur, probablement à cause de la fatigue et a remercié intérieurement Alexandre de lui avoir laisser sa veste de costard.

Alors qu'elle finissait sa dose habituel de nicotine, une femme, en panique, et en maillot de bain, pied nu, et portant un enfant encore tout mouiller, arriva en courant dans l'hôpital. La scène aurait été comique si ça avait été un canular ou si ça n'avait pas été JennyLine, sa moitié, qui portait le petit Mattéo. Belen l'a reconnu malgré l'accoutrement de JennyLine et l'a suivit. Les médecins l'ont de suite pris en charge et ont demandé à Jenny d'attendre dans la salle prévu à cet effet. Elle n'avait visiblement pas remarqué la présence de Belinda, et passa près d'elle sans la voir. Belen est allée s'asseoir prêt d'elle, et lui a mis sur les épaules, d'une seule main et du mieux qu'elle pouvait, la veste de smoking pour qu'elle soit un peu plus couverte avant de lui prendre la main et de demander inquiète

BELINDA ; « Moitié, ça va ? T'en fais pas, ils vont le sauver. Tu veux appeler Ringo avec mon portable ? »

Elle avait toujours le coton sur la plait, et changea de main pour reposer son bras et ne pas attraper une crampe, mais aussi pour pouvoir prendre la main de Jenny dans la sienne. Deux minutes plus tard, ce fut Solène, la soeur jumelle et compère de racontare de Belinda qui fit son entrée dans la salle d'attente. Elle était en fauteuil, et Belen a donc entrepris d'aller l'aider, Jenny était en meilleur forme qu'elle mais pas en état. Elle a du mieux possible ranger le fauteuil de Sol a coté de sa chaise et a reprit la main de Jenny, avant de soupirer, de pencher la tête en arrière et de l'appuyer contre le mur en disant

BELINDA ; « Pas grand chose, je me suis pris un poteau. Et Jenny a emmené Matty ... Et toi, il t'est arrivé quoi ? »

Elle a écouté la raison de la venu de Solène, mais elle eu à peine le temps de commencer que Lukas fit son entrée dans la salle, avec une salle mine. Belen ne l'avait d'abord pas vu, tête appuyer contre le mur, yeux fermer, main sur sa plait à l'arcade, c'est en entendant sa voix qu'elle a ouvert les yeux et l'a vu. Il avait l'aire très mal, fatigué, dans un sale état, il se tenait au mur, et toute la mauvaise humeur de Belinda a disparu peu à peu, suite aux arrivées successive de JennyLine, Solène et Lukas. Elle s'est instinctivement levé de sa chaise et est allée vers Lukas.

BELINDA ; « Lulu, attend, viens, assied toi, prend ma place. »

Elle l'a entrainé jusqu'à son siege, et étant donner qu'il n'y en avait pas d'autre, elle s'est assise sur terre, jambes étendues et croisées elle a reprit tout en jouant nerveusement avec un briquet de sa main libre

BELINDA ; « Rien de grave pour moi, je dois juste me faire recoudre l'arcade. Et toi, qu'est ce que tu fais là ? »

© .JENAA



❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Jennyline Lewis-Velazco

avatar

▬ Messages : 143
▬ Age : 24
▬ Humeur : Heureuse.


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude:
▬ Phrase du jour : L'amour fait vivre , la haine nous fait survivre

MessageVen 2 Aoû - 1:37



LUKAS&BELINA&
SOLENE&JENNYLINE



Jennyline tapota nervessement ses pieds contre le sol sachant pertinement que tout cela était de sa faute à elle. Elle n'aurait pas dû laisser l'enfant sans surveillance d'adulte et en sentant son coup de fatigue Jennyline aurait dû pensé à rentrer son fils mais ce ne fut guère le cas. Le mal était fait maintenant. La jeune femme à peine âgée de dix neuf ans s'en voulait énormément pour ce qu'il s'était passé. Belinda fit rapidement son appartition auprès de sa cousine déposant une veste sur ses épaules et lui attrapa la main mais Jennyline marqua un moment de silence ne réalisant pas très bien la présence de sa cousine jusqu'à ce qu'elle tourne son regard plein de larme vers celle-ci et dit sans aucune refléxion

JENNYLINE ; Non ça va pas.. Je suis inconsciente, débile, conne, égoïste, sans aucune responsabilité... Je suis une mauvaise mère voilà tout, j'aurais dû rester attentive mais non comme une conne je me suis endormie.. Je ne sais même pas combien de temps il est rester dans l'eau, si il va bien... Je veux juste qu'on me dise que mon fils va bien.. Je veux juste savoir s'il va bien moitié.

Dit-elle en serrant doucement sa main puis elle aperçu Solène s'approcher d'elle. Visiblement nous avions tous quelques choses. Jennyline reprit alors à l'adresse de Belinda.

JENNYLINE ; Je veux bien ton téléphone pour prévenir Ringo... Mais toi tu vas bien? Et Solène ça va ?

Les idées de Jennyline partaient dans tout les sens à cause du stresse et tout ce qu'il se pasait ce soir.  Jennyline décida d'afficher un petit sourire d'inquiétude à ses cousines quand tout à coup Lukas fit également son apparition dans la salle d'attente. Son état était aussi mauvais que ceux de ses cousines mais en effet, Lukas semblait réellement malade. Il ne pouvait plus le cacher maintenant ça se voyait à trois milles. Elle frissonna doucement à cause du froid qui l'envie d'un seul coup et s'adressa à Lukas.

JENNYLINE ; Petit Lu' tu vas bien ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Pourquoi tu es là ?

Demanda-t-elle en même temps que sa cousine c'est pourquoi elle s'impressa de s'excuser auprès d'elle. Puis Jennyline attrapa le portable de sa cousine et décida d'envoyé un message à Ringo n'ayant pas spécialement le courage de parler.

MESSAGE : Bébé, c'est Jennyline.. J'ai oublié mon téléphone à la maison.. Je suis au urgence avec Mattéo. J'ai fais n'importe quoi..Il est tombé à l'eau..S'il te plais vient. Je t'aime plus que tout mon amour..
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Solène Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante
avatar

▬ Messages : 352
▬ Age : 23
▬ Mot du jour : Fumer tue; Après l'alcool ce sont les profs qui vont nous saoulé; (oui, plus d'un mot)
▬ Humeur : Il est déjà tard, et puis qu'est ce que ça aurait changer ? Tu te retrouve toujours dans le noir quand tu éteins la lumière .


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: Facultée 5ème année, Spé Gestion d'entreprise. Option : Maths, Sport (Danse), Français.
▬ Phrase du jour : Vivre d'amour d'Evian et de Malboro Light et croire que ça suffit.

MessageVen 2 Aoû - 3:10

La famille Lewis
« Toutes les familles heureuses se ressemblent, chaque famille malheureuse est malheureuse à sa façon. »  



Solène avait un mal de dos inimaginable, elle se demandait franchement comment elle avait réussit son coup et si elle s'était pas laisser tomber sur la tete ce qu'il en serait. Elle tentait de ne pas bouger dans son siège et lançait des regards noirs a tous ceux qui potentiellement pourraient lui taper dedans, déjà le voyage en camion de pompier c'était pas du tous le top avec les secousses qu'il y avait. Elle était dans la salle d'attente en attendant de passer. Elle savait déjà qu'elle allait y passer des heures et ça l'enchantait guère. Elle aurait préféré rester chez elle a regardé un film avait Yumi. Même si la petite et elle ce n'était pas l'amour fou elle l'aimait comme une soeur et était protectrice avec elle n'hésitant pas a la remettre en place parfois quand elle trouvait que la petite suivait de trop près l'exemple qu'elle lui avait donner. Yumi venait souvent voir la jeune femme quand elle avait des soucis de garçons ou qu'elle voulait que Solène convainque Esther de la laisser aller en soirées.

Solène avait donc atterri a l'hôpital après avoir trop donner, a force de se crever après il faut vraiment faire attention et la jolie brune ne l'avait pas fait. Elle a eu un vertige en haut de la barre et est tombée sur le dos. Les pompiers lui ont dit qu'elle s'était peut être fêlée le coxys et qu'elle devait aller passer des examens aux urgences. Dans son fauteuil roulant Solène envoyait un message a sa mère rapidement « Je suis arrivée c'est bourrer de monde, rentrez chez toi et claque la porte, je me débrouillerais pour rentrer. Bisous Mamoune et dit a Yumi de pas s'inquiéter ! <3. » Elle l'envoyait et levait la tete voyant les membres de sa famille devant elle. Elle fixait Jenny et Belinda quand une bonne âme vint la pousser jusqu'à elles. Elle souriait a la personne et écoutait les filles.

« Un poteau ? » s'était-elle exclamer a l'adresse de sa soeur avant de regarder Jennyline « Qu'est ce qu'il a mon petit prince ? » Solène aimait tellement Matty, si il avait quelque chose elle savait que ce serait quelque chose de très dure pour elle. Matty était pleins de vie et quand il souriait c'était du bonheur, Solène craquait face au petit garçon.

Elle répondit a Belen « Je suis tombée en montrant a ma petite sœur des figures sur une barre. J'ai eu un vertige et j'ai tous lâcher. » Solène a hausser doucement les épaules en essayant de trouver la position où elle aurait le moins mal. Elle entendit son téléphone sonner et regardait, c'était Esther, elle répondait prestement avant de patienter en se connectant sur Facebook pour voir le nouveau et suivait en même temps la conversation de Belen et Jenny. Elle fut d'ailleurs un peu vexer que Jenny qui la voit débarqué en fauteuil roulant ne lui dise rien mais bon vu leur relation actuelle elle préférait se taire que de provoquer.

Elle entendit ensuite Belen prononcer le nom de son Lulu. Elle tournait la tete tant qu'elle pouvait ne le voyant pas elle reconnu par contre sa voie, elle restait a dire « Lulu ! Il t'arrive quoi ? » Solène était stressée rien qu'à savoir son cousin là, elle imaginait le pire, même qu'il venait pour se faire euthanasier c'est pour vous dire.

fiche par century sex.





Solène Olsen Lewis
La peur est une maladie, elle te détruira si tu ne la soignes pas. ♥ « Tu as traversé beaucoup d'épreuves. Je pense que c'est difficile pour toi d'admettre que tu as besoin de plus d'aides que la plupart des gens. Tu penses que d'une certaine manière, cela te diminue. Ce n'est pas le cas. » ▬ Psy ▬ OTH



Parfois tu gagne parfois tu apprends.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jennyline Lewis-Velazco

avatar

▬ Messages : 143
▬ Age : 24
▬ Humeur : Heureuse.


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude:
▬ Phrase du jour : L'amour fait vivre , la haine nous fait survivre

MessageDim 4 Aoû - 13:02

[ Au fait ! Juste pour savoir ! Est-ce qu'on intègres Ringo au sujet ? Puisque Jennyline lui a envoyé un message ?. (: ]
Revenir en haut Aller en bas
Lukas Lewis

avatar

▬ Messages : 151
▬ Age : 24


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude:
▬ Phrase du jour :

MessageMar 6 Aoû - 7:46

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Je perds le contrôle de ma vie .



Lukas a toujours eu l'habitude d'être le héro de la famille. Celui qui gère les situations les plus délicates des Lewis. Lu a géré les situations de toute ses cousines sans le moindre problème et avec autonomie. Tout comme avec son père. D'ailleurs, sa mort lui a été un sacret coup dure. Il ne la point montrer mais Lu l'a extrêmement mal vécu. Celui-ci a clairement grandis avant l'âge. Bien malheureux pour lui. Maintenant, qu'il connait son espérance de vie, Lu voit la vie tout autrement. Lewis veut vivre sa jeunesse à cent pour cent quitte à en mourir après tout, il allait mourir tôt ou tard, autant que cela soit en faisant ce qu'il aime, vous ne pensez pas? . Lukas est un assez matcho sur les bords,ce faire aidé par la gente féminine lui est impossible. Cette aide serait pour lui signe de faiblesse , perte total de son esprit. C'est pour cela que ce dernier a temps insisté pour les tenir écarté , perte sa fierté lui déplaît amplement. C'est une des seule choses qui l'aide à tenir , alors s'il vous plait, ne lui retiré par cela.

Lukas Lewis se rend compte que de jour en jour, il ne tient plus comme la veille. Une fatigue permanente qui ne l'aide point pour le quotidien de la vie. Une situation marrant est actuellement entrain de se passé. La famille LEWIS au complet se trouvent tous au même lieu et au même moment. Lu a envie de rire , mais la situation ne lui permet pas. Alexandra, la plus jeune est entrain de faire un coma . A croire que la passé se répète encore une fois. Pourquoi toujours utilisé l'alcool ou la drogue pour résoudre un chagrin! Expliquez lui s'il vous plait , car cela le dépasse complètement.

Le long couloir blanc entre la chambre et la salle d'attente lui parait interminable. Quand celui-ci franchit enfin la limitation entre ses deux lieu, il souffle pensant ne jamais y arriver. D'ailleurs , il est obligé de se tenir au mur, sinon, il va tomber de fatigue. Longeant le mur , ses cousines le rejoins sans plus attendre. " Je vais bien les filles! Mais .....qu'...qu'est-ce que vous......vou...vous faites là?" a-t-il ajouter en toussant à plusieurs reprise . Lors de ses toux, Lu crache quelques goûte de sang , évidemment à la vue de ses goût, Lu cache sa main derrière son dos de manières très naturelle et discrète " Je ne suis pas là pour moi mais pour Alexandra..et vous?" En regardant Belen et Solène, il eut sa réponse mais pas pour Jenny. Ce qui l’inquiète d'autant plus
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante
avatar

▬ Messages : 362
▬ Age : 23
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageSam 10 Aoû - 20:08

... ... ...
Belinda, JennyLine, Solène et Lukas




∞ Nous sommes visiblement une famille de bras cassés.
Belinda OlsenLewis était en ce moment abonner a l'hopital, elle avait des rendez vous médicaux a cause de son manque de sommeil, de ses malaises, de son addiction. Elle savait qu'elle tirait trop sur la corde, mais pour elle, baisser son train de vie lui était impossible. Elle le disait : elle se reposerait quand elle serait dans la tombe. Elle passait son temps à courir, et dormir, de toute façon, était plus que compliquer pour la jeune femme, alors elle préférait occuper son temps de manière utile, en sortant, faisant la fête, pour se changer les idées, en faisant du shopping et travaillant jusqu'à pas d'heure, elle cachait ses sernes sous des lunettes de soleil ou de la poudre. Enchainait les pillules pour la rebooster, elle n'avait pas vraiment le choix. Il fallait qu'elle tienne.

Assise dans l'hôpital, ses cousins et sa soeur jumelle, on fait chacun leur entrée progressive, contrairement à Jenny et Lukas, les deux soeurs étaient là pour des problèmes les concernants, Lukas et Jenny étaient là pour les enfants. Belen expliqua vaguement la raison de sa venu, elle n'entra pas vraiment dans les détailles, estimant que ce n'était pas necessessaire, ils auraient été capable de lui interdire de conduire, et il en était hors de question.

Lukas malgré qu'il ne soit pas là pour lui parraissait le plus faible et le plus fatigué. Il avait pleurer, elle le remarqua instinctivement, Jenny était elle aussi en pleure, deux des raisons de leurs vies étaient entre la vie et la mort. Lukas annonca qu'il était là pour la petite Alexandra, mais que lui était-il arrivé ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Pressant un peu plus le pansement sur son front, pour stopper le sang, elle s'est assise par terre, croisant les jambes, elle fixa les gens dans la salle, surtout sa famille et reprit après avoir laisser son portable à sa moitié

BELINDA ; « Elle a quoi Nana ? »

© .JENAA


Spoiler:
 



❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Jennyline Lewis-Velazco

avatar

▬ Messages : 143
▬ Age : 24
▬ Humeur : Heureuse.


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude:
▬ Phrase du jour : L'amour fait vivre , la haine nous fait survivre

MessageVen 16 Aoû - 12:47



LUKAS&BELINA&
SOLENE&JENNYLINE




Jennyline se trouvait actuellement dans les vapes complets. Elle ne faisait attention à rien du tout simplement à l'appel de son prénom pour retrouver son fils mais malheureusement ça n'arrivait jamais. Elle venait de croiser les bras pour cacher son corps presque dénudé et pour se réchauffer fixant le mur d'en face.. Jennyline entendait vaguement les paroles que ses cousin(e)s s'échangèrent mais quelques minutes plus tard la blondinette reprit ses esprit tournant son regard vers eux. Elle marqua encore un moment de pause pour pouvoir laisser Belinda parler à Lukas. Lukas ne décrivait pas réellement ce qu'il s'était passé pour lui , on savait juste que cela concerner Alexandra mais quoi (?) puis fallait avouer que Jennyline s'inquiétait énormément pour son cousin d'autant plus aujourd'hui car il semblait être dans un mauvais état. Lukas avait l'air très fatigué et sa toux grave et violente montrait bien qu'il n'était pas au mieux de sa forme, chose qui attristait grandement la jolie blondinette. Jennyline sentit ses larmes montées en voyant son cousin aussi inquiet pour sa sœur, et aussi malade. Elle le trouvait trop bon parfois, à oublier de pense à lui, à sa santé.

Néanmoins Jennyline savait qu'elle ne devait pas se concentrer que sur Lukas mais également sur ses cousines c'est pourquoi elle tourna son regard vers Belinda puis sur Solène. Elle aurait aimée leur parler mais elle ne savait pas trop quoi dire et ne trouvait pas la force de prononcé une parole de plus. Ensuite Jennyline regard l'horloge public situer juste en face d'eux se demandant quand est-ce que Ringo allait arriver et surtout quand est-ce que Mattéo irait bien. C'était pour elle l'une des seules choses qui comptait en cette soirée désastreuse.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message

Revenir en haut Aller en bas
 

BELINDA&JENNYLINE&SOLENE&LUKAS ϟ « Nous sommes une famille de bras cassés »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière :: Buenos Aires, Argentina, une ville à part entière :: Des alentours divers et variés :: Hopital " Jesus Carlos "-
Sauter vers: