L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière



 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après-Midi entre Cousin ϟ Belinda & Bastien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bastien W. Olsen

avatar

▬ Messages : 53
▬ Age : 22
▬ Mot du jour : Famille.
▬ Humeur : Normal.


MessageMer 31 Juil - 0:45



Belinda & Bastien

Bastien eût du mal à se réveiller ce matin , comme tout les matins. Pourtant, cette fois si, il n'avait pas fait la fête la veille, c'était presque pire. Hier dans la soirée, son ex était passée pour laisser Jayden chez le jeune homme,avant de repartir en vitesse. Ce n'est que lorsqu'il a ouvert le sac de son fils pour l'aider à s'installer pour la semaine dans sa chambre, qu'il comprit qu'elle ne reviendrais pas. Tout d'abord, car il y avait beaucoup trop d'affaire, de vêtements , de jouets pour une seule semaine, et ensuite, parce qu'il avait trouver un bout de papier, au fond du sac, disant que la jeune femme n'en pouvait plus, qu'elle avait besoin de liberté et qu'elle ne reviendrais pas. Le problème, c'est que, comment expliquer à un enfant de 4 ans que sa mère l'a abandonner et qu'elle ne reviendra pas. Bastien préférait attendre un peu avant de lui annoncer. Avec un peu de chance, la jeune femme repasserais avant la fin de semaine et dirais " Hey , t'y a crut hein ? C'était une blage ! ". Le jeune homme savait très bien , qu'au fond de lui , ce n'était pas une blague, et qu'elle n'allait pas revenir. Ce n'était pas le fait d'élever son fils qui lui faisait peur, simplement qu'il n'avait pas l'habitude et avait peur de faire une connerie.

Il ouvrit donc les yeux vers à peu près 10 heure du matin, et trouva son fils devant les dessins animés. Après avoir déjeuner et s'être préparer, il passa la matinée avec son fils, avant de le laisser chez une de ses amie qui devait le garder l'après midi, et ce soir quand il travaillerais au bar.  Il décida alors d'envoyer un message à sa cousine : " Hey, Bibouille, tu veux passer l'après midi avec moi ? On a qu'a aller à la plage , si tu veux ! " . Sachant que sa cousine accepterais sûrement,il alla déjeuner à la pizzeria qui se trouvait en face de chez lui , en attendant la réponse de sa cousine.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante
avatar

▬ Messages : 362
▬ Age : 23
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageMer 31 Juil - 16:21

... ... ...
Belinda et Bastien




∞ Un après midi entre cousin/cousine Olsen !
Belinda s'était levée tôt, pour faire un jogging avec un de ses meilleurs amis Ryan Attwood, qu'elle appelait par un charmant surnom : Mon Cailloux. Ils avaient couru un moment avant d'aller prendre un café au starbuck du coin. La jeune femme avait une réunion à 9 heure, elle a donc écouté ce tête à tête avec Ryan pour aller se doucher et se changer et enfiler un short ainsi qu'un chemisier et des talons, et bien sur, comme tout Buenos airiens qui se respecte, elle avait enfilé son maillot de bain sous ses vêtements civile, au cas où dans la journée, elle ait envie d'aller se baigner, et fourra dans son sac une serviette. Elle a lisser ses cheveux, aimant les laisser détacher : ils sont long, autant que les gens puissent les admirer. Puis elle a filé au bureau de OLSENDESIGN, une entreprise créée par son père, mais que pour le moment, elle devait gérer, son père ayant eu de leger problème avec la justice, on lui avait demandé de remplacer ce dernier pour ne pas ternir l'image de la boite.

La réunion fut longue et barbante, Belinda a taillé son crayon trois fois, exprès pour pouvoir marcher jusqu'à la poubelle et ne pas rester planté sur son siège. C'est sur les coups de treize heure qu'elle fut enfin libéré de ce calvaire et avait finit sa journée, elle a mangé avec un ami au McDo du centre ville, aimant changer, elle était probablement plus d'accord que lui pour y manger. Elle était en pleine discussion quand son portable a vibrer dans sa poche de short, elle l'a sorti en s'excusant et lu le message de Bastien, alias Boubou, son cousin coté Olsen. La jeune femme sourit à la lecture de la proposition, cet après midi, ça ne serait pas shopping, mais plage avec son cousin finalement. Elle répondit rapidement en pianotant sur son téléphone

MESSAGE DE BELINDA ; « Salut Boubou ! Avec grand plaisir, je pars du DoMc dans 5 minutes, je serais à la plage dans 10 je pense. On se retrouve près du poste des secouriste. A de suite ! <3 »

Suite à ce message, la jeune femme a finit rapidement ses frittes, s'est lavée les mains et est partie avec son McFleury jusqu'à la plage, en marchant tranquillement et en mangeant sa glace. Elle fut la première des deux à arriver, et s'assit sur les marches du centre de secoure en attendant son Boubou. Elle détaillait chaque personne qui passait. Buenos aires est une ville plutôt riche, on voyait donc aller sur la plage toutes les bourgeoise avec leur chien, qui vont se mettre sur des chaises longues, et sirote des cocktails en monokinie. Il y a aussi tout les jeunes de 16 ans, les ados, qui se balade dans la rue en maillot de bain, et se pose sur la plage pour jouer au ballon et aller dans l'eau, histoire de profiter des vacances. Il y avait un tas de catégorie de personne à la plage, on les remarquait tout de suite et c'était assez amusant. Belen a quand même envoyé un sms à Bastien pour lui indiquer qu'elle l'attendait, et finit sa glace en attendant la venu du Olsen.

© .JENAA



❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Bastien W. Olsen

avatar

▬ Messages : 53
▬ Age : 22
▬ Mot du jour : Famille.
▬ Humeur : Normal.


MessageMer 31 Juil - 17:02



Belinda & Bastien

Quand il reçut la réponse de sa cousine, il répondit qu'il était d'accord, et paya l'addition avant de repasser chez lui enfiler un bermuda/maillot et de prendre sa serviette. Il habitait en centre ville, la plage était donc a une dizaine de minutes en voiture. Hélas, il tomba dans un bouchon assez long. Nous étions en pleine semaine et il était 14 heure, hors, à cette heure si, tout les adolescents se rendaient à la plage, et tout les adultes retournaient travailler après avoir déjeuner. Il prévint sa cousine, qu'il allait avoir du retard, étant dans un embouteillage, mais qu'il arriverait vite. Le soleil tapait fort aujourd'hui, comme pendant toute l'année à Buenos Aires, mais c'était en été que c'était le pire. La chaleur atteignait des température exhorbitante, et être coincé dans un embouteillage n'arranger rien.
Une fois libéré du bouchon, il mis quelques minutes a arriver à la plage, et se gara sur le parking, attrapa sa serviette et sortit de la voiture. Il fût assez choqué de voir qu'il n'y avait pas tellement de monde sur la plage, comparé à d'habitude, même si pas mal de personne se baladait, bronzait, où se baignaient, il s'attendait a plus de gens. Il repéra vite le poste de secours et s'y rendit, voyant sa cousine assise sur les marches. Il lui sourit et  lança : " Hey , Bibouille ! ", le surnom affectueux qu'il lui donnait, pour se venger du sien. Belinda, Solène et lui même se donnait sans arrêt des surnoms bizarre et drôle mais affectueux. Bell était " Bibouille ", Solène était " Sisou " et Bastien était " Boubou " où " Titi ".
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante
avatar

▬ Messages : 362
▬ Age : 23
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageMer 31 Juil - 23:04

... ... ...
Belinda et Bastien




∞ Un après midi entre cousin/cousine Olsen !
Belen, malgré sa proximité avec tout ses amis, et le fait qu'elle soit toujours là pour eux, pour elle rien ne valait la famille. Elle les avait déjà trahis et déçus, et aujourd'hui, elle voulait s'améliorer, pour la plupart, ils étaient là depuis le début de sa vie, depuis toujours enfaite, elle ne savait pas ce que c'était de vivre sans eux, et voulait ne jamais avoir à connaitre une vie sans eux. La famille, c'est sacré comme on dit, que ce soit du coté Olsen ou du Lewis, elle pourrait tout donner. Bien que sa relation et sa famille du coté des Lewis soit nettement plus simple que les Olsen.

Les Olsen, voila une famille hors norme. Tous dans le trafic d'arme, de drogue, peu être même d'organe, ils sont au cœur d'un paquet d'escroquerie, de magouille en tout genre, de blanchissement d'argent. Benjamin Olsen se servait de l'entreprise OLSENDESIGN pour blanchir l'argent sale du trafic, bien qu'il affirme à sa fille qu'il avait arrêter toutes activités, Belinda le savait, être un Olsen, être au cœur du trafic, implique qu'on ne peut pas arrêter quand bon nous semble. Qu'on ne peut pas stopper d'un coup, c'est comme entrée dans une mafia familiale. On en sort jamais. La jeune femme était toujours rester spectatrice des magouilles dès sa plus tendre enfance, contrairement à certain membre, qui poussait leur progéniture à dealer pour le compte de la famille, Benjamin avait toujours refuser que sa "victoire" entre dans ce genre de deal, il aurait aimé la protégé de la drogue, des soirées, des gens peu fréquentable et avait été dévasté en apprenant que sa fille étaut devenu une Junky. Olsen's Father vendait de la coke, OlsenLewis's Daughter achetait la coke et en consommait plus que déraisonnablement. Il a tout fait pour qu'elle s'en sorte, voulant l'éloigner au plus possible de ces mauvaises fréquentations, de ces mauvaises habitudes.Trois cure, trois tentatives de suicide et un traitement médicamenteux très lourd, Belinda semblait sortie de tout ça, de la drogue, des railles de coke qu'on prend dans les chiottes des boites en roulant un billet, des baiseries, des endroits glauques où il est bon de se défoncer, ... Elle était sevré, et bien que les rechutes et la tentation soit présence, elle semblait tenir le bon bout en ce qui concerne la coke du moins.

Bastien n'avait pas eu une enfance plus facile que sa cousine, seule Solène, éloigné de tout cela, avait pu vivre sans père absent, sans le manque d'une mère, sans l'intrusion de gens bizarre dans la maison. Bastien gardait une grande rancoeur envers la famille, alors que Belinda y allait toujours, par loyauté envers les personnes avec qui elle partageait son sang. Elle avait l'habitude de les voires faire des conneries, raconter n'importe quoi, être bourrer aux fêtes de famille, et passait au dessus de tout ça, tout simplement parce qu'à ses yeux, on peut toujours tout pardonner à la famille. Bastien n'était pas de cette avis, et elle considérait que c'était son droit tout autant, mais elle, elle ne pouvait se résigner à ne plus voir son père, à ne plus aller manger avec les Olsen, et tout ce qui la rattachait à eux. Contrairement à elle, Bastien et Solène s'en passeraient bien de ces dîners de famille.

En parlant de Bastien, il était entrain d'arriver en direction de sa cousine, Belen s'est levée et est allée le prendre dans ses bras avec un grand sourire et lui embrassa la joue

BELINDA ; « Boubou ! Tu t'es fais désirer. »

Elle reposa ses pieds sur la terre ferme, Bastien avait du retard à cause des bouchons du centre ville, tout le monde savait qu'il était plus avantageux de se déplacer à pied ou en vélo vers ces horaires plutôt que de prendre la voiture, sinon, il fallait prendre la rocade de la ville, ou les rues moins fréquentées, plutôt que les boulevards. Mais Bastien n'avait probablement pas encore ces habitudes, étant donner qu'il était en ville depuis peu de temps. La jeune femme reprit

BELINDA ; « Alors comment tu vas mon Boubou ? Je suis contente de te voir ! Ça me fait penser à ces après midi qu'on passait sur les bords de la seine à Paris, pas toi ? »

En effet, à Paris, il n'y avait pas de plage, l'été, les OlsenLewis ne partait jamais en vacance, parce que les affaires n'attendent pas. Pour éviter les piscines blindée, lorsque la chaleur se faisait plus que sentir à Paris, les jeunes, dont Bastien et Belen, allaient se baigner dans la seine, bien que ce soit interdit, un petit bain faisait toujours énormément de bien.


© .JENAA



❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Bastien W. Olsen

avatar

▬ Messages : 53
▬ Age : 22
▬ Mot du jour : Famille.
▬ Humeur : Normal.


MessageJeu 1 Aoû - 0:16



Belinda & Bastien

Bastien avait énormément de mal avec la famille " Olsen ", sa famille; Il aurait adorer partir avec sa mère, et prendre son nom de famille au lieu de prendre celui de son alcoolique de père, mais hélas pour lui , sa mère l'avait abandonner alors qu'il était petit, et il ne savait rien d'elle. Il n'avait du coup , pas eût de parent, de modèle adulte sur lequel s'appuyer pendant son enfance où son adolescence, c'est ce qui l'avait incité a faire toute sorte de connerie dès ses 14 ans. Pour lui, être un Olsen était plus un poid qu'un cadeau. C'était comme entrer dans un gang dès la naissance et ne pouvoir en sortir qu"en mourrant. Les trois quarts des Olsen étaient des dealers, des alcooliques, des trafiquants où tout simplement des ordures que personne ne pouvait voir en peinture. A part ses cousines, il n'aimait vraiment personne de cette famille , même pas son propre père, qu'il détestait aussi au plus haut point. Solène et Belinda étaient vraiment les deux seules exception.
D'ailleurs, la matinée qui précédait, il s'était plutôt violemment engueulé avec son père, qui s'était plaint qu'il est quitter une réunion de famille avant la fin du repas. Bastien ne s'était pas justifié, il n'en avait simplement pas envie et avait rejoint Sofia pour éviter de péter un cable avant la fin de journée. Du coup , le jeune homme était partit sans demander son reste et son père s'était énerver, encore.

C'est pour ça qu'aujourd'hui, Bastien avait envie de voir sa cousine , et quoi de mieux qu'une après midi sur la plage pour se calmer. Il enlaça rapidement et dit à sa cousine :

Bastien :" Oui , sauf que c'est mieux la vraie plage quand même Bibouille ! "
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante
avatar

▬ Messages : 362
▬ Age : 23
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageJeu 1 Aoû - 4:00

... ... ...
Belinda et Bastien




∞ Un après midi entre cousin/cousine Olsen !
Belinda contrairement à Bastien n'était pas vraiment gêner par son nom de famille, elle était la fille de Benjamin Olsen, le trafiquant de drogue renommer à Paris. Benjamin, contrairement au père de Bastien, ne se droguait, il avait répugné l'idée d'entré dans le trafic avec sa famille et avait été un salarié des plus normal pendant longtemps, seulement, quand Belinda a eu des problèmes de santé toute jeune, il a eu besoin d'argent pour payer les traitements, c'est comme ça qu'il est entré dans le gang des Olsen. Belinda a vécu avec ça. Les gens savaient qui elle était, au moins, personne ne l'emmerdait, car après avoir fait tomber son patron, avec un de ses amis Paul McCartney, il avait prit la direction du deal dans Paris et tout passait par lui. Paul mort, il eu seul les reines, et personne ne se serait amuser à chercher Benjamin Olsen. Mais pour Belinda, cette réputation était complexe, surtout pour une gamine de 6 ans, que répondre quand la maitresse demande ce que fait papa dans la vie ? Et ce que fait maman ? Belinda aurait sans doute répondu aujourd'hui : Papa est le parrain de Paris, ma mère est une pute qui couche avec des hommes mariés, si elle reste avec mon père, c'est pour le fric. Mais petite, elle ne savait pas quoi répondre, alors elle ne répondait pas. Mais contrairement au père de Bastien, Benjamin avait prouvé à sa fille qu'il l'aimait et qu'il était prêt a tout pour elle. Il était devenu la pire des ordures pour lui sauver la vie. Et bien que leur relation soit aujourd'hui tendu à cause de la vision des choses très fermé de Benjamin, Belinda aimait son père et aurait tout fait pour lui. Elle avait même prit la direction de OLSENDESIGN, et blanchissait elle l'argent du trafic de son père, lui étant trop suspecter, il avait eu besoin de l'aide de sa fille, et elle l'avait fait sans broncher. L'argent sale de la drogue était blanchit grâce à elle.

Un repas Olsen avait eu lieu il y a quelques jours, et Bastien avait finit par partir, suivit de Solène, il ne supportait pas les Olsen, et Solène avait elle aussi du mal, Belinda était elle rester jusqu'à la fin et avait ranger les désastre de la fête avec sa grand mère alors que son père et sa belle mère décuvait sur un siège plus loin. Elle avait tout ranger, avant de balancer un verre d'eau sur la figure de son père pour le réveiller. L'homme avait fixé sa fille et lui avait demandé ce qu'elle voulait, Belinda avait simplement répondu qu'elle voulait juste qu'il la voit partir, parce qu'elle ne risquait pas de remettre les pieds dans cette maison avant un moment et que pour le moment, elle refusait toujours de le voir. Benjamin, ne sachant plus comment s'y prendre avec sa fille l'avait simplement regarder avec un doux sourire et avait dit " d'accord, je te regarde, vas y. Si c'est ce que tu veux, je respecterai ton choix ma chérie, parce que je t'aime. " elle savait que ces paroles étaient sincère, et ça lui donnait envie de pleurer. Elle a finit par se pencher vers lui pour lui embrasser la joue et reprendre " Au revoir papa. " et lui avait reprit " Au revoir mon ange, on s'appelle d'accord ? " Belen avait hoché la tête. Malgré toutes ses erreurs, toutes ses maladresses, son père l'avait sauvé, il l'avait aimé quand plus personne n'en était capable, il l'avait soutenu dans le pire quand il le pouvait, alors elle ne pouvait pas lui tourner le dos, elle en était incapable.

Cette discussion l'avait secouer et une fête avait été la bienvenu le soir. La matinée, elle y avait encore pensé, le midi aussi, jusqu'à recevoir le message de son Boubou. Lui aussi avait fait des erreurs, mais ce qu'elle l'aimait. Il n'avait pas toujours été là, il n'avait pas toujours fais les choses bien, mais elle l'aimait comme il était. Ils avaient grandit dans la même galère de porter le nom de famille Olsen. Quand elle l'a vu, elle lui a fait un léger câlin avant de lui rappeler qu'avant, ils se baignaient dans la seine parisienne lors des grosses canicules.

BELINDA ; « C'est vrai que c'est plus propre que la seine, mais c'était sympa aussi. Alors, comment tu vas ? Et Jayden ? »  

Jayden est le fils de Bastien, sa mère l'avait abandonné il y a quelques jours de ce qu'elle avait compris. Elle n'avait jamais eu l'occasion de le rencontrer, mais était persuader qu'il était probablement aussi charmant que son Boubou.

© .JENAA



❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Bastien W. Olsen

avatar

▬ Messages : 53
▬ Age : 22
▬ Mot du jour : Famille.
▬ Humeur : Normal.


MessageJeu 1 Aoû - 15:32



Belinda & Bastien


En plus de sa famille pourrie, Bastien n'avait pas eût une adolescence des plus tendres. Il avait commencer à dealer vers ses 14 ans. Pas pour faire comme son père, mais simplement pour s'amuser, et il s'est fait pas mal d'ennemis dans la ville de Paris. Il a enchaîner les fêtes, l'alcool , et tout autre connerie de son milieu et de son âge. Puis, vers ses 16 ans, il a faillit se faire chopper par la police, et il s'est enfuit sans dire au revoir à personne. Grâce à l'argent de sa famille, il a fait le tour du monde, il est aller à New York, en Espagne, en Angleterre, au caraïbe, a vrai dire un peu partout , et aussi en Australie. Là-bas, il a rencontrer une fille a laquelle il s'est vraiment attacher, et il l'a mise enceinte. Il sont rester ensemble deux mois après la naissance de Jayden, et ensuite,il est retourner a Buenos Aires, vivant chez son grand père. Puis, quand il a compris que es magouille de sa famille aller plus loin dans le crime que la drogue, il est partit. Encore.  Même son grand père, la personne la plus honnête de cette foutue famille était un grand manipulateur, alors Bastien n'avait plus confiance en personne. Il a habiter a Miami pendant deux ans avant de revenir à Buenos Aires.

Et aujourd'hui, il vivait un peu trop près de sa famille à son goût et il vivait avec son fils, n'ayant plus de nouvelle de la mère depuis quelques jours. C'était donc une période plutôt compliqué pour Bastien , et il essayait de la gérer comme il le pouvait. Il avait l'habitude d'être seul dans son loft d'aller faire la fête tout les soirs. Et aujourd'hui , il travaillait en temps que barman, alors qu'en septembre, il finirait sa dernière année d'étude en sport.

Bastien : " J'ai laisser Jayden chez ma voisine, elle a un fils de son âge , donc c'est pratique . "
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante
avatar

▬ Messages : 362
▬ Age : 23
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageJeu 1 Aoû - 18:10

... ... ...
Belinda et Bastien




∞ Un après midi entre cousin/cousine Olsen !
Les Olsen avait un paquet de défaut, tout d'abord, ils étaient tous des hors là lois, allant des petits délits au crime en bande organiser. Mais une chose était sur : chez eux, la loyauté familiale primais. Ils feraient tout pour la famille. Un des oncles, aujourd'hui en fuite aux bahamas, avait pu s'enfuir d'une prison sous haute surveillance grace à ses frères, qui avaient minuter, organiser la fuite du Olsen. Il était sur que Phil, le beau père de Belinda serait deja mort si les membres Olsen avait su ce qu'il avait infligé à la fille de Benjamin. Elle ne leur avait rien dis, a personne, pas même à son père pour que cela n'arrive pas. Elle ne voulait pas qu'ils viennent s'en mêler, qu'ils le tuent ou le torturent pour la venger, elle ne voulait pas de ça, à présent, elle voulait vivre, et tourner la page sur ce chapitre douloureux de son histoire. Elle commençait tout juste à avoir la tête hors de l'eau, à réussir a ne plus faiblir. Elle commençait tout juste a réussir à reconstruire sa vie et ne voulait pas y repenser, elle n'avait pas envie et donc s'était tue. Phil était en prison, les choses étaient faites. Les Olsen, en plus d'être fidèle étaient envieux. Ils s'enviaient les réussites des autres malgré tout, mais celui qui avait probablement le mieux réussi, c'était Benjamin. Il menait tout le trafic sur Paris, et en plus, il blanchissait son argent à l'aide de Belinda et de la boite qu'il avait bâti OLSENDESIGN.

Contrairement à Bastien qui ne s'entendait pas avec son père, Belinda aimait son paternel malgré tout ce qu'il avait pu faire, elle l'aimait et ne s'en cachait pas. Elle n'avait pas honte d'être la fille de Benjamin, ou même d'être la petite fille du vioc. Le vioc, c'était lui qui tenait tout les Olsen, le plus grand manipulateur, sous ses grands sourires son allure de bonne famille, le grand père Olsen était probablement celui qui menait le mieux la barque, qui était le plus impitoyable, et le plus manipulateur. Il faisait en sorte de séparer les couples qui ne lui convenait et avait été ravis quand Benjamin avait quitter Nathalia. Pour les fils Olsen, il fallait impérativement que le vioc soit fière d'eux. Seul l'avis du vioc comptait au final. Belinda s'entendait très bien avec le grand père, même si il était dur. Il y avait des règles pour s'adresser à lui, c'était comme ça. Seul lui engageait la conversation et décidait ou non de parler, et il ne fallait surtout pas être insolent avec lui. Bastien l'avait été pendant le diner Olsen et Belinda avait tenter de rattraper le coup comme elle le pouvait. Le jeune homme en avait marre de ces règles, de ces noms dits, mais la famille marchait comme ça, et ce n'était pas Belinda qui allait les provoquer.

Bastien l'avait donc rejointes au poste des secouristes et Belinda était ravis de le voir. Elle lui fit un leger câlin et prit le temps de prendre des nouvelles du petit Jayden, le fils de Bastien. Elle n'avait encore jamais eu l'occasion de le rencontrer, mais espérait en avoir l'occasion sous peu. Belinda était une des rares jeune a ne pas avoir d'enfant. Dans son cadre d'ami, il y en avait peu qui n'avait pas d'enfant. Ils étaient tous parents, et était parent par accident, ce n'était pas des grossesse voulut à la base, mais ils étaient tous ravis d'avoir un petit être à s'occuper. Belen elle était bien sans enfant. Elle n'en voulait pas, et faisait tout pour ne pas en avoir. Elle avait malgré toutes ses convictions, accepté l'enfant de Maxime, Holly, qu'elle avait finalement plus qu'aimer. Aujourd'hui séparer de Maxime, elle s'était promis de ne plus ressortir avec un mec qui a déjà un enfant, parce que quand la séparation vient, la pièce rapporter voltige et n'a absolument aucun droit sur l'enfant, bien qu'il s'en soit occuper, et sa séparer d'Holly, et encore plus de Maxime, l'avait détruite. Elle avait perdu ces étoiles qu'elle avait dans ses yeux quand elle était encore avec lui. Elle souffrait. D'après les medecins, elle avait le coeur brisé, mais bizarrement, c'était tout son être qui souffrait, son coeur, ses muscles, son âme. Elle avait peur de rester ainsi pour toujours. Mais elle cachait ce mal être derrière de très grand sourire et des occupations. Son emplois du temps était remplis pour qu'elle n'ai pas a pensée. Quand elle avait un creux elle trouvait tout de suite une activité. Passons, aujourd'hui, son activité était passer du temps avec Boubou et elle en était ravis. Elle reprit à la suite de son cousin

BELINDA ; « D'accord, c'est bien ! Il faudra que tu me le présente d'ailleurs le petit Jayden Olsen ! »  

Bien qu'elle ne soit pas la plus à l'aise avec les enfants, elle faisait toujours des efforts avec les enfants de la famille et des amis et en générale, les choses se passaient très bien. Elle était la tante sympa, et ça lui allait totalement.

© .JENAA



❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Contenu sponsorisé




Message

Revenir en haut Aller en bas
 

Après-Midi entre Cousin ϟ Belinda & Bastien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière :: Buenos Aires, Argentina, une ville à part entière :: Des alentours divers et variés :: La Playa-
Sauter vers: