L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière



 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MAXIME&BELINDA ∞ Le destin veut visiblement qu'on se croise partout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante

▬ Messages : 362
▬ Age : 22
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageMar 30 Juil - 22:55

... ... ...
Belinda et Maxime


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

∞ Le destin veut visiblement qu'on se croise partout.
Ce fut une matinée difficile, comme tout les matins depuis longtemps, Belinda n'avait pas dormis, elle s'était couché auprès de Théo, mais avait finit par se levé, allumant son ordinateur, pour regarder des photos, puis pour travailler, elle avait bosser une bonne partie de la nuit, et au petit matin, elle s'était recouché contre Théo, pour qu'il ne rende compte de rien. Il n'avait évidemment fait que dormir, ils étaient deux très bons amis, et il est vrai que les rumeurs à leur sujet était assez présente, mais Belinda ne s'y intéressait, elle la faisait plus rire qu'autre chose. Face aux accusations de Potintrice, qui disait qu'elle avait trouver le sommeil après avoir couché avec Théo l'avait amusé, tout comme lui qui avait rétorquer " je suis un trop bon coup, je t'épuise. " de là s'en était suivit un fou rire.

Théo s'est réveillé vers 9 heure, et Bell' fit mine d'émerger vers 9 heure 15, elle avait du dormir trois heure auprès de lui, mais trois heures cruciale probablement. Son ex Nathan lui avait fait un rapport des risques liées au manque de sommeil : problème cardiaque, malaise, trou de mémoire, et un tas d'autres. Passons, les deux amis ont pris leurs petits déjeuner, jusqu'à ce que son portable sonne : Sofia. Son amie lui a demandé où elle était, car elle devait normalement emmener Kaya, la fille de Sofia et Guido, au centre de loisir pour la journée. Belen a lâché un juron avant d'enfiler en vitesse sa tenue de la veille : un short, ses chaussures et un chemisier, tenu typique qu'elle mettait généralement pour les soirées ou pour des rendez vous avec des amis, avant d'embrasser la joue de Théo et de courir en bas.

10 heure, Belinda s'est garée sur le parking du centre de loisir avec la petite Kaya auprès d'elle. Elle a râlé à la vue de ses cheveux en bataille, et de son maquillage fait à la va vite qui prouvait et indiquait bel et bien qu'elle était ce genre de femme a avoir découcher la veille et qui ne s'était pas réveillé assez vite, et qui avait par conséquent été contrainte d'emmener son enfant, ou sa nièce au centre de loisir, accoutré ainsi. La jeune femme a donc décider de retirer son rouge à lèvre rouge trop voyant, a mis des lunettes de soleil et est sortie de la voiture. Une fois devant la femme chargée de s'occuper des enfants, Belen a embrassé Kaya sur le haut de la tête avant de saluer la femme qui a fait entrer Kaya. « Excusez moi pour le retard, j'ai eu un contre temps. Est ce que Holly Turner est là ? Où elle ne vient peu être pas aujourd'hui ... » Belen a regardé dans la salle, dans l'espoir d'appercevoir la petite Holly. Holly Turner est la fille de Maxime Turner, son ex petit ami, n'osant pas dire qu'elle avait vraiment envie de voir Holly, quand elle en avait l'occasion, elle allait la voir quand elle était à l'école pour lui faire un coucou, ou bien au centre de loisir pendant les vacances, juste histoire de prendre des nouvelles. Elle n'aurait jamais cru s'attacher à une enfant, surtout qu'au début, tout prédisait qu'elle allait la détester. Cette petite était un obstacle à son histoire avec Maxime, Belen n'était pas mère contrairement à la plupart de la ville, et ne désirait pas l'être, avec l'exemple qu'elle avait eu, elle s'était persuader qu'être la mère d'un enfant ne serait pas un cadeau pour lui. Elle n'y connaissait rien en enfant, mais était restée, parce qu'elle aimait Maxime, elle avait appris sur le tas, en même temps que lui, et contre toutes attentes, elle avait apprécié tout ça, s'occuper d'Holly, l'emmener au medecin, au dentiste, chez la coiffeuse, faire les magasins, l'aider pour ses devoirs, ... Elle avait tout fait pour ne pas ressembler à sa mère quand elle s'occupait d'Holly, c'était la fille de Maxime, elle se devait de faire des efforts. Et elle avait aimé la petite comme ça propre fille. Elle ne voulait pas que sa séparation avec Maxime la prive de sa relation avec Holly, mais pas mal de monde était contre cet avis, comme Antoine, qui lui avait dit texto d'oublier Holly, parce que maintenant qu'elle n'était plus avec Maxime, elle n'avait plus aucune raison de la voir. Ce genre de remarque lui avait brisé encore plus le coeur, mais le pire, c'est quand Maxime avait dit qu'Antoine avait peu être pas tord, alors au lieu de demander à Maxime de la voir, elle conduisait Kaya, la fille de Sofia, qui était adorable, à l'école, au centre de Loisir, dans l'espoir de voir Holly de temps en temps. De plus, elle ne se voyait pas du tout aller chez Maxime voir Holly, pour la simple et bonne raison qu'étant de nouveau en couple, et étant encore amoureuse du jeune homme, elle n'avait pas envie de croiser cette foutu cagole chez Maxime, ni même d'entendre parler d'elle. Belinda Olsen-Lewis a donc fixé la femme face à elle, attendant une réponse qu'elle espérait positive.

© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Maxime.Turner


▬ Messages : 191
▬ Age : 22
▬ Humeur : Toujours la même que hier x)


MessageMer 31 Juil - 1:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je m'attendais pas à te voir mais ça me fais plaisir
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.


Oops


Dernière édition par Maxime.Turner le Mer 31 Juil - 23:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante

▬ Messages : 362
▬ Age : 22
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageMer 31 Juil - 1:23

... ... ...
Belinda et Maxime


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

∞ Le destin veut visiblement qu'on se croise partout.
Belinda était donc face à la jeune femme qui s'occupait du centre de loisir, elle venait de lui demander si Holly était déjà là, voulant faire un coucou à la petite, comme la plupart des matins où elle conduisait Kaya exprès très en retard, pour être sur de croisée personne. Elle continuait de chercher Holly des yeux quand elle entendit une voix familière dans son dos, biensur, tout les matins, elle prenait le temps de se préparer au cas où elle croiserait Maxime et forcément, c'était ce matin : le jour où elle était dans les même vêtements que la veille a cause de son retard, et avec ses cheveux pas bien lisser du tout qu'elle devait le croiser. Elle sentait son coeur s'accelérer. Elle a tiré un sourire figé avant de se tourner, elle se mis de suite accroupi pour prendre Holly dans ses bras

BELINDA ; « Salut ma puce ! T'as vu je suis arrivée avant toi aujourd'hui. Alors, comment tu as dormi cette nuit ? Je pense bien à toi la nuit tu sais. »

Elle a caressé les cheveux de la petite et lui a embrassé la joue avant de la laisser entrée dans le centre et de s'avancer vers Maxime en souriant, légèrement gêner de son accoutrement qu'elle trouvait horrible. Elle reprit en souriant.

BELINDA ; « Salut. Le destin veut visiblement qu'on se croise partout. Tu as le temps pour un café ? »

La jeune femme avait eu l'occasion de parler avec Maxime, et il ne lui avait pas parus au mieux de sa forme, comme ci des soucis le préoccupaient, elle voulait donc tirer cette histoire au claire, et de plus, ça lui donnerait l'occasion de parler avec Maxime, l'homme qu'elle aimait irrémédiablement, c'était simple, quand être avec lui la consumait littéralement. Elle l'aimait, c'était ainsi, et elle s'en voulait de tout le mal qu'elle avait pu lui causé. Mais elle en voulait surtout aux autres, qui passaient leur temps à commenter, pas plus tard qu'hier, Bastien lui avait dit de lâcher l'affaire, que Maxime était con, qu'elle devait tourner la page. Les gens ne semblaient pas comprendre qu'elle ne pouvait pas la tourné, elle en était convaincu, ensemble ou pas, entre eux, ça ne serait jamais finis. Ca crevait les yeux de tout le monde, elle l'aimait, lui, pour sa personne, pour son dont à s'enfoncer, à se foutre dans la merde, pour son sourire, son rire, sa voix, sa vision du monde. Elle l'aimait pour ce qu'il était. Elle l'aimait entièrement, intensément, c'était d'ailleurs pour ça qu'elle avait été incapable de rencontrer d'autres hommes, elle en fréquentait, mais en simple amis, gardait ses distances avec eux, parce qu'ils avaient tous ce défaut hideux à ces yeux : ils n'étaient pas lui. C'était le seul détail qui foutait tout en l'aire.

© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Maxime.Turner


▬ Messages : 191
▬ Age : 22
▬ Humeur : Toujours la même que hier x)


MessageMer 31 Juil - 23:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je m'attendais pas à te voir mais ça me fais plaisir
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.


Qui aurait cru , Belinda Olsen Lewis et Maxime Turner rupture officiel.  Pour beaucoup de personne, ce couple était fait pour être ensemble , c'était une évidence. Quand on parlait de Belen, on pensait aussitôt à Maxime et tanto pour Max. Comme quoi, dans la vie toute était possible , même les choses les plus improbables , les plus étonnante.  Maxime avait supporté plusieurs fois les écarts de la demoiselle mais celui-ci fut de trop.  Ce qui avait le plus dérangé le jeune homme était le mot " attirance" oui! Belen était attiré par un autre mec que Maxime.   Après, Turner reconnaissait que Belen était une jolie fille et qu'elle en faisait tourner plutôt, il aurait du être plus présent ou montrer plus son mécontentement . Ayant passée quelques mois en prison, cela lui en était difficile. Il pensait également que Belen n'avait pas digéré cela. Etait-ce un moyen de se venger de celui-ci ? Il en savait rien et ne chercherait pas à comprendre, bien trop complexe pour lui.

Pour la première fois de tout l'été , Maxime Turner amena sa fille en retard.  D'ailleurs, il s'excusa auprès de la monitrice . Belinda se trouvait juste à coté de lui. Celle-ci salua Holly

Holly Jenny Turner | "  Coucou! Oui pour une fois , on était en retard , je n'ai pas trouvé mon maillot :p" Ajouta-t-elle en rigolant à coeur joie . Puis comme une enfant, Holly se dirigea vers ses autres camarades en sautillant " A tout à l'heure papa"

Maxime lui fit un au revoir de la main et rigola en la voyant faire. Finalement, il aimait énormement à sa fille et ne regrettais en rien d'avoir un enfant comme elle. Le jeune homme lâcha un légé rire à la remarque de Bell'

Maxime Turner | " Apparemment, le destin veut qu'on se voit souvent" se fut la seule chose qu'il trouva à dire , avant de reprendre " Je suis d'accord pour un café . Je t'invite"

Turner n'était pas idiot, il savait que beaucoup de personne ne souhaiter pas les revoir ensemble. Sauf que certes Belen l'aimait toujours mais Maxime l'aimait d'autant plus. Belen était la femme de sa vie. Rien que de lui parler ici , dans un lieu publique, son coeur battait à cent à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante

▬ Messages : 362
▬ Age : 22
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageJeu 1 Aoû - 0:29

... ... ...
Belinda et Maxime


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

∞ Le destin veut visiblement qu'on se croise partout.
Belinda et Maxime, une histoire qui coulaient de source, mais que beaucoup ne souhaitaient pas revoir. Nathan était un des fondateur à la guerre contre ce couple, et il était doué. Belen savait qu'il cherchait à les séparer encore plus, mais il avait des remarques qui tenaient la route, elle devait l'avouer, il allait loin, mais ses remarques n'étaient pas totalement débile. Il avait affirmé que la photo était une vengeance à sa tromperie, et certain geste de Maxime laissait à penser que c'était le cas. Lui avançait, il avait une nouvelle petite amie, qui de son point de vue avait prit sa place entièrement, alors qu'elle, elle ne pouvait pas.

Beaucoup se demandait pourquoi ? Pourquoi avait-elle embrasser Nathanael ? Les gens partaient dans des hypothèses délirantes à ce sujet : vengeance ? drogue ? Mais ce n'était rien de tout ça. Il y a juste eu un moment où elle était totalement pommer, ignorant qui elle était. Les gens savaient ce qui lui était arrivée, et bien qu'ils soient adorables, elle les haissait d'être si compatissant. Elle avait l'impression qu'elle ne pourait plus jamais être cette fille heureuse simplement, qu'elle aurait toujours ce dégout d'elle même, cette haine envers elle. Et si elle ne n'était plus cette fille souriante, joyeuse et toujours partante pour les soirées, qui était-elle ? Elle s'est dit pendant un instant qu'elle était peu être cette trainer qu'elle avait été, celle qui trompait ses copains sans gènes, ne s'en cachait jamais, mais quand ses lèvres avaient touché celle de Nathanael, elle s'en était tout de suite voulus, essayant de se forcer quelques instants, elle avait finit par se rendre compte qu'elle était incapable de coucher avec lui, qu'elle n'appréciait pas le baiser, qu'elle ne voulait plus de tout ça. Elle était attirée par Nathanael, elle l'avait toujours pensé, mais ce n'était pas le cas. Le mal était tout de même fait. Elle savait qu'avec cette écart de conduite, elle risquait fortement de perdre Maxime, mais avait préféré lui dire. Cachant une partie des vrais raisons, s'en voulant d'avoir ressentie cela, elle a tout mis sur le compte de l'attirance physique qu'elle avait pour lui. Le couple avait volé en éclat à cet instant précis. Depuis trois long mois, Belen vivait sans Maxime, et Maxime sans Belen. Les disputes s'étaient enchainées, les gens s'en étaient mêlés, et rien ne s'était arrangé. Fatigué par tout ça, Belen avait tout simplement stopper ses crises de jalousies, Maxime ne les écoutait pas. Elle se forçait à ne plus l'appeler quand elle n'allait pas bien, elle se forçait à rester loin de lui, mais ça ne changeait rien. On appelle ça avoir le cœur brisé, pourtant Belen avait l'intime conviction que c'était tout son être qui souffrait atrocement. Elle en était même venue à se dire : et si je restais dans cet état éternellement ? Maxime était l'amour de sa vie, elle le savait, mais plus le passait, plus l'espoir s'éteignait.

Cependant, le destin voulait visiblement qu'elle le croise partout. La jeune femme essayait aussi de rester disponible pour lui, au cas où l'envie de parler lui viendrait. La jeune femme a donc sourit à Holly, elle n'aurait jamais cru aimer cette petite, elle qui détestait les enfants, qui ne se voyait pas mère, et évitait toujours tout contacte avec les enfants, Holly était pour elle différente. Elle n'aurait su expliquer pourquoi, mais elle aimait Holly. Elle a reprit à la petite

BELINDA ; « C'est pas très malin, il faut ranger tes affaires ma puce. »

Elle lui a adressé un doux sourire avant de la laisser partir. Elle s'est ensuite tourné vers Maxime, en souriant. Son coeur battait à la chamade, même lorsqu'il était juste près de lui, et elle se réprimandait mentalement d'avoir l'irrésistible envie de l'embrasser. Tentant de se convaincre qu'il ne l'aimait plus, qu'elle ne lui manquait pas, qu'il ne ferait pas le premier pas. Cette blogueuse, Potintrice avait peu être raison, elle devrait pour une fois abandonner. Elle n'aurait pas ce qu'elle voulait tout simplement. Elle haïssait d'ailleurs cette fille, horriblement vexer d'avoir été traité de "pathétique" parce qu'elle s'accrochait pour ne pas laisser partir Maxime. Elle aurait aimé même le titre de la collectionneuse, mais celui de la pathétique, c'était vraiment pas flâteur. Elle était quand même soulager de ne pas avoir eu celui de Sol : la pigeonne, ou bien celui de Maxime : le lâche. Et s’estimait donc heureuse d'avoir uniquement celui de la pathétique, bien qu'elle l'aurait plus remis à Faith ou Ellina elle. La jeune femme a reprit alors

BELINDA ; « Si tu veux. »

Sur ces paroles, elle a commencé à avancer vers le café le plus proche qui se trouvait juste en face du centre de loisir. Gardant ses distances avec Maxime, contrairement aux mois précédents ou elle cherchait a être le plus proche de lui, là, cette fois, elle gardait ses distances pour ne pas être tenté, et être sur de n'avoir aucun contacte physique avec lui, qui elle en était sur, la ferait faillir. Même lui effleurer la main lui faisait de l'effet, et elle avait décidé de se comporter comme quelqu'un de responsable, elle ne referait pas en sorte que Maxime trompe Faith, ça n'avait d'ailleurs jamais été son intention. Elle devait se désintoxiquer de Maxime Turner. Elle devait l'oublier, il était en couple, c'était comme ça. Elle avait assez couru, et avait finis par aujourd'hui s'arrêter net, c'était comme ci elle était au milieu de la route, qu'elle le voyait au loin, tracer son chemin, sans pouvoir rien faire. Elle a reprit, tout en marchant

BELINDA ; « Alors, comment tu vas ? Tu as une petite mine. Tu as des soucis ? »

© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Maxime.Turner


▬ Messages : 191
▬ Age : 22
▬ Humeur : Toujours la même que hier x)


MessageSam 10 Aoû - 0:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je m'attendais pas à te voir mais ça me fais plaisir
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.



Récemment , Maxime avait entre guillemet refait sa vie avec une autre. Sa nouvelle campagne n'était pas la femme de sa vie. Ce dernier ne la trouvait pas spécialement magnifique , il la trouvait plutôt banal ,et il savait que si il la rencontrerais dans la rue, sans la connaître , il ne se serait jamais retourner vers celle-ci. Mais, ce que celui-ci avait aimée chez elle, était sa sincérité, sa douceur. Au final, Faith avait été la au bon moment , un soutiens qui avait fait la différence. Quand il se trouvait en compagnie de Faith, son coeur ne répondait pas, il rigolait certes , mais sans plus , comme des bon potes . L'amour allait peut-être naître, ne sait-on jamais. Quant à Belen! Ouf! Que dire de celle-ci. En ce moment, il ne faisait que la croisé et à chaque fois, son coeur s'emballer. Belen était une femme très belle , qui avait un tel charme, et cela faisait tombaient beaucoup d'homme à ses pieds. Lui , le premier. Belen Olsen-Lewis était le genre de femmes que Maxime aimait, le genre de filles dont Max se retournerait dans la rue ou irait dragué sans aucun remord.

Max avait les trahison de Belinda de travers, beaucoup moins que avant , certes mais tout de même. Il n'arrivait plus à lui faire entièrement confiance, chose, tout à fait compréhensible. Cependant, il se sentait de lui pardonner . Il aimait tellement l'avoir à ses coté que lui en vouloir à vie lui était difficile . Comme trop de gens se mêler de leur affaire, Max préféra laisser tomber. Sincèrement, si aucune personne ne s'en serait mêler, il aurait facilement céder et serait retourner avec elle. Il était si heureux et l'est encore aujourd'hui. Même si , elle le mettait hors de lui.

Holly aimait énormément Belinda. Elle la trouvait jolie et gentille. Celle-ci ne put s'empêcher de rire

Holly Jenny Turner | " Oui mais , tu sais , entre Maman et Papa, je pers un peu mes affaires" .

Bizarrement, Maxime était malalaise en entendant cela. Il rascla sa gorge , laissant sa fille partie vers ses amis. Suite à cela, Max se retourna vers Belen en grimaçant légèrement. Turner l'invita à boire un café. Pendant le chemin, Maxime ne pouvait s'empêcher de relooker Belen.

Maxime Turner | " Je suis juste fatigué , mais ça va merci , mais toi , comment tu vas?"

Maxime ne voulait pas tellement parler de ses soucis. Beaucoup de chose lui arrivait et beaucoup de chose négatif remonté à la surface.

Revenir en haut Aller en bas
Belen Olsen-L.
Admin super méchante
Admin super méchante

▬ Messages : 362
▬ Age : 22
▬ Mot du jour : La cruelle vérité, c'est qu'il me manque.
▬ Humeur : « On se rend compte du bonheur qu'on a eu seulement quand on la perdu , j'ai réalisé la maladresse de cette phrase quand je t'ai perdu »


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: PDG d'une boite + etude de manager.
▬ Phrase du jour : La vie n'ai qu'un jeu, un jour, il faut se decider et avancer. On ne se rend compte de l'importance d'une chose que lorsque on l'a perdu. ♥

MessageSam 10 Aoû - 3:39

... ... ...
Belinda et Maxime


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

∞ Le destin veut visiblement qu'on se croise partout.
Belinda avait bel et bien décider de tirer un trait sur Maxime, et alors qu'elle tentait de se le sortir de la tête, d'être enfin raisonnable, elle passait son temps à le croisé. Elle fondait à chaque fois qu'elle le voyait. Son coeur battait à mille. Elle l'aimait comme une folle, elle était folle de lui, tout son être le désirait, il lui faisait un effet impressionnant. Aucun de ses exs n'avait eu cette effet sur elle, c'était plus fort, plus pur, c'était plus. Au moment où son coeur avait commencer à battre pour lui, elle avait été foutu. Elle n'avait pas pu se passer de lui. Elle en était incapable. Sans lui, elle était un corps, avec une âme brisé qui tentait d'avancer privée de sa lumière, de son pilier. Elle avait tenter de le récupérer, d'attirer son attention, de lui dire qu'elle l'aimait, elle avait fait à maintes reprise le premier pas pour le voir, et avait encore pris les devant pour lui proposer de boire un café. Cependant, après tout ce temps, et aucune crise de la part de Maxime, ainsi que des déclarations fort mal placer, elle avait finit par se persuader qu'il ne l'aimait plus, et voulait mettre fin au jeu. Reprendre ses billes et partir. Tourner la page, fréquenter quelqu'un d'autre. Alors elle s'éloignait, elle ne l'appelait plus quand elle en avait besoin, elle s'habituait, se forçait à vivre sans lui puisqu'il n'était plus là dans le fond. Il avait abandonner, elle devait en faire autant. Lâcher prise. Même si lâcher prise signifiait le laisser partir totalement avec la cagole, loin d'elle. Même si lâcher prise signifiait renoncer à leur lien. Renoncer à cette partie d'elle qui était ancré en Maxime. Elle avait plus que peur de vivre sans lui, mais se forçait, pour lui, parce qu'elle le rendait malheureux avec lui, alors sans elle, il devrait être heureux non ? C'est logique ! Elle avait ranger dans un coin, bien loin, leurs photos, elle lui avait fait une déclaration tout de même, qu'il n'avait probablement pas lu : " un jour, tu m'as dis de voir le regard de l'homme que je venais de brisée, aujourd'hui, regarde le sourire de la femme qui te dira à présent seulement qu'elle va extrêmement bien. " elle savait qu'il ne l'avait pas lu, sinon, il aurait réagit, car c'était une déclaration qui disait tout simplement qu'elle le ramenait au même niveau que les autres, et qu'elle ne lui dirait plus rien. Elle aimait savoir ce qui se passait dans la vie de se dernier, malgré tout, elle ne voulait pas ne plus être là pour lui, elle lui avait promis " brise moi, brise moi le nombre de fois que tu veux Maxime, déchire moi le coeur, tue moi de l'intérieur si tu veux, ça ne m'empêchera pas d'être toujours là pour toi. " et elle l'avait prouver, un soir, excédé contre lui, plus que fâcher, elle avait quand même mis sa colère de coté pour aller le voir parce qu'elle savait qu'il n'allait pas bien. Il y avait une chose qu'on ne lui retirerait pas, le fait qu'elle serait toujours là pour lui, même si la réciproque n'était plus vrai. Entre eux, l'histoire semblait être terminée, Belinda l'avait dit en pleurant devant la tombe de Seth Cohen " C'est finis, j'abandonne, et lui, ne se battra pas non plus pour me récupéré. C'est juste terminé, c'était pas la fin du début, mais le début de la fin Seth. Et je sais même pas pour quel raison je me lèverais le matin à présent. Les autres ont tout gagner, ils ont eu raison de nous, je crois que j'ai jamais eu aussi mal de toute ma vie, même le manque de coke, c'est rien à coté de ça. "

Voir Holly remplissait son coeur de joie qu'elle en aurait presque eu les larmes aux yeux. Elle a embrassé le front de la petite fille avec un grand sourire. Elle aimait cette petite, elle n'aurait su dire à quel point elle lui manquait et s'était même jurer de ne plus jamais sortir avec un homme ayant déjà un enfant. Parce que quand l'heure de la rupture sonne, attacher ou pas à l'enfant, elle n'avait aucun droit sur lui. Elle a sourit à Holly et a reprit

BELINDA ; « C'est le début ma puce, tu verras, tu finiras par t'y habituer. »

La petite est partie rejoindre ses copines et les deux exs ont décidé d'aller boire un café dans le bar en face, histoire de discuter un peu. Belinda voulait savoir ce qui se passait dans la vie de Maxime. Elle ne comptait pas dire ce qui se passait dans la sienne. Qu'est ce qu'il y avait à dire de toute façon. C'était la routine : Travailler, et sortir en boite. Elle tentait de se distraire pour oublier cette plait qu'elle avait dans la poitrine, elle avait tout essayer pour ne plus ressentir ce manque de Maxime, cette douleur. Elle était connu pour être extrême et avait une fois de plus prouver son inconscience et le fait qu'elle n'avait pas vraiment de limite : elle avait prise une ligne, avec un ami : Bryan, dans l'espoir que le manque de coke soit plus fort que cette douleur dans sa poitrine. Depuis, elle enchainait de violente crise de manque, son cerveau en constante demande d'un nouveau rail de coke. Une sorte de torture mentale. JennyLine se coupait les veines pour se faire du mal, Belinda elle faisait en sorte d'être en manque pour se faire souffrir. Elle en ressortait encore plus fatigué, les poignets complètement griffer, cacher sous des manches longues, même par la chaleur. Au jour d'aujourd'hui, elle aurait du être en cure de désintoxication, mais refusait catégoriquement. Elle avait appris à géré son manque. Elle n'avait pas le temps d'aller en cure, ou même de prendre les vacances, alors elle calmait le manque avec un traitement médicamenteux fort, combiner à des vitamines, des énergisants. Elle faisait des séances d'UV pour cacher son teint fatigué, mettait des goutes dans ses yeux pour dilater ses pupilles et les rendre mieux, de la poudre pour cacher ses cernes. Elle avait a peine eu le temps d'en mettre en partant de chez elle ce matin d'ailleurs. Elle ne voulait tout simplement pas inquiéter son entourage. Seul à Lukas, elle aurait été capable de lui dire tout ce qui lui arrivait. Ou bien à Charles.

La jeune femme a sortie ses lunettes de soleil de son sac pour les mettre sur son nez avant d'avancer, prenant ses distances avec Maxime, pour ne pas craquer, pour ne pas perdre toutes ses bonnes résolutions. Il fallait qu'elle se "désintoxique", qu'elle l'oublie. Il était en couple, et elle se le répétait pour se forcer à garder ses distances. Elle a reprit avec un large sourire

BELINDA ; « Prend le temps de te reposer quand même. Je peux garder Holly une nuit si il faut pour que tu dormes, c'est pas un problème, c'est pas un problème, tu le sais. Je vais bien aussi, merci. »

Il mentait, elle l'avait su à l'instant, il n'était pas que fatigué, et elle lui avait à son tour menti, affichant sur son visage angélique son grande sourire qu'elle sortait tout le temps : heureuse ou triste, elle était capable de sourire quand elle voulait cacher ses émotions. Le regardant dans les yeux un instant, avant de se forcer à tourner le regard, le regard de Maxime la faisait fondre, enfaite tout chez lui la faisait faillir. Elle l'avait tout simplement mater rapidement quand elle l'avait vue, mais c'était ensuite forcer mentalement à ne plus le faire, ni à le regarder trop longtemps dans les yeux, ni même à le toucher. Elle avait trouver la technique infaillible pour se forcer à tenir : elle l'imaginait auprès de sa nouvelle copine : la cagole, la bougresse. Cette vision, même imaginaire lui était insupportable, et la repoussait automatiquement. Elle avait réimaginer la scène pour se forcer à ne pas le fixer trop longtemps, et face à la vision d'horreur qu'elle était seule à voir, elle avait immédiatement tourner la tête sans perdre le sourire et s'était même encore plus éloigner de Maxime pour être sur de ne pas le toucher. Jouant nerveusement avec son briquet qu'elle venait de récupéré dans sa poche.

© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]❝What does not kill you makes you stronger ❞
J'étais très bien comme j'étais, occupé à me détruire, et puis tu t'es pointée et tu m'as dit de me bouger, et pour la première fois de ma vie j'ai eu l'impression que quelqu'un méritait que je fasse des efforts. ϟ © PEPPERLAND


Tu saute moi je saute, pas vrai ? ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://Senorita-Belen.skyrock.com
Contenu sponsorisé




Message

Revenir en haut Aller en bas
 

MAXIME&BELINDA ∞ Le destin veut visiblement qu'on se croise partout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière :: Buenos Aires, Argentina, une ville à part entière :: La nececidad, ou le quartier du besoin :: Garderie et Centre de Loisirs-
Sauter vers: