L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière



 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avoue, tu veux faire du toboggan ! ► Arnaud Duhamel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ringo Velazco

avatar

▬ Messages : 137
▬ Age : 24
▬ Mot du jour : BA
▬ Humeur : JOKER


;Tu personaje.
▬ Fiche relation:
▬ Métier/Etude: pilote de cours
▬ Phrase du jour : Ça fait mal d'apprendre à quitter ceux qui nous quittent, d'apprendre à les aimer en silence, le dos tourné, les yeux baissés. De devoir apprendre à son coeur la force de se vider tout en demeurant habité. Apprendre à pleurer en souriant, à s'en aller en aimant . . .

MessageMer 27 Juin - 16:57




Avoue, tu veux faire du toboggan !

« L'amitié, voila une des plus belle chose sur cette terre. Avoir quelqu'un présent pour le meilleur comme pour le pire. Rire et avoir la même philosophie. »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comme tout les matins, il est 8 heure, je me lève difficilement, la baby sitter est en train de faire faire à Aimée ses devoirs qui arrive en courant « Papa ! Regarde mon beau dessin ! » je l'ai regardé, lui disant qu'il était beau avant de prendre la petite dans mes bras. Oui, Aimée était désormais une des seul qui comptait réellement dans ma vie, avec Amanda, et mes amis. Mais Aimée était la plus importante de toutes.Aimée, elle est souriante. Aimée. J'aurais jamais cru l'aimer autant. Ma petite Marion Estelle faisait désormais une partie intégrale de ma vie. On est dans une petite routine. Et Sally, sa nounou vient la garder la nuit pendant que je vais à mes courses de voiture. Pour justifier mes absence nocturne, je lui ai dis que je travaillais de nuit en tant que videur et je parcours les routes, ivre mort. Et le matin, je rentre, je la dépose à la garderie pour la journée, et je dors la matinée, puis je sors, je la récupère le soir vers 18 heure. Une routine bien roder. Être papa d'une petite fille et s'en occuper, c'est rare, pourtant, deux de mes amis le sont aussi : Ryan avec son petit Ryan junior, et Arnaud et la petite Chloé que Solène ne supporte pas trop et donc délaisse irrémédiablement ...

Passons, il allait être 10 heure, et exceptionnellement, Aimée était rester avec moi aujourd'hui, la directrice désirait nous voir tout les deux à 11 heure, la poisse. Après que la baby sitter soit parti et que je sois doucher, je suis aller habiller la petite qui était toujours dans son pyjama Dora. Une fois qu'elle fut prête et moi de même, je l'ai fais monter dans son siège auto dans la porche et j'ai démarrer sur les chapeau de roues étant donné que nous allions être en retard.

10h50, nous arrivons ma petite et moi dans le centre de loisir et la directrice nous attend déjà, je me dis "génial" en voyant la vieille peau et son regard d'assassin. J'entre dans son bureau et Aimée reste jouer dehors avec les autres petites fille. La conversation commence donc « Monsieur Velazco, avez vous une idée de pourquoi je vous ai fais venir ? » « Pas des moindre. » « Cela fait longtemps que vous êtes séparer de la maman de Marion Estelle ? » « Oui, un sacré moment, elle nous a jamais connu ensemble pourquoi ? » « Hmm ... Donc vous elever Marion Estelle seul ? » « Oui et ? » « Ecoutez monsieur Velazco, Marion Estelle est une petite fille charmante, mais ... comment dire ... un peu turbulente. » « Pardon ? » « La dernière fois, elle a couper les cheveux d'une petite » « Normal, elle veut faire coiffeuse ... » je souris à la dame innocemment mais je savais que ça n'allait pas en rester là « Je voudrais que vous emmeniez voir Marion Estelle chez un thérapeute. » « Un psy ? Mais enfin, ma fille va très bien ! » « Je ne dis pas le contraire. » « Si. Je vais vous laisser Madame. Au revoir. » Furax, je suis sortie du bureau en marmonnant, cherchant Aimée des yeux avant de voir une silhouette familière pas loin. Un sourire s'afficha et je partie à la rencontre de mon ami qui était devant les grands toboggan du centre de loisir « Laisse moi deviner Nono, tu meurs d'envie de faire un tour de toboggan ! » je lui souris et lui serra la main comme deux bon potes. Arnaud est un de mes meilleurs ami, il est l'oncle de Aimée en plus vu que Marion est sa mère. Elle l'adore littéralement et lui et moi, on a la même philosophie de vie. On a le même point de vue et il nous ai arrivé la même galère étant donner que lui comme moi nous sommes pères. Je pense que ça nous a rapprocher encore plus.


Arnaud J. Duhamel &&' Ringo Velazco

CODE BY ANARCHY
Revenir en haut Aller en bas
 

Avoue, tu veux faire du toboggan ! ► Arnaud Duhamel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'art des potins ; Là où propager des rumeurs est un art à part entière :: Buenos Aires, Argentina, une ville à part entière :: La nececidad, ou le quartier du besoin :: Garderie et Centre de Loisirs-
Sauter vers: